ToulÉco

Publié le dimanche 24 juin 2018 à 18h26min

Joma, esprit pionnier

Publirédactionnel en partenariat avec

L’équipementier sportif espagnol s’est imposé aux côtés des cadors du secteur grâce à sa créativité et à sa capacité d’innovation.

Joma cultive certaines similarités avec les célèbres géants de l’informatique que sont Apple ou Microsoft. Comme eux, la marque espagnole est née dans le garage de son fondateur, Fructuoso Lopez, toujours aux commandes de la société aujourd’hui. Et comme eux, elle a acquis ses lettres de noblesse en plaçant l’innovation et l’audace au coeur de sa stratégie. « Nous investissons plusieurs dizaines de milliers d’euros chaque jour en recherche et développement », appuie Dioubi Med, en charge du marché français, tout en rappelant que Joma fut le premier équipementier à chausser les footballeurs de crampons colorés.

Un esprit novateur qui a permis à la griffe espagnole de se positionner en concurrent direct des mastodontes de l’habillement sportif. Joma revendique aujourd’hui le statut de troisième marque dans le football et impose également sa patte dans les autres disciplines. En ce mois de janvier, elle s’est d’ailleurs offert un beau coup de projecteur grâce au sacre européen de l’équipe d’Espagne de handball, qu’elle accompagne depuis peu. « Tennis, rugby, athlétisme… Quel que soit le sport, Joma propose des solutions pour tous et améliore sans cesse la technicité de ses produits, comme récemment les semelles des chaussures de running », poursuit Dioubi Med.

En France, la marque est arrivée depuis 2012 et s’est appuyée sur son partenariat avec le TFC pour gagner en notoriété. Une exposition qui lui a permis de toucher les clubs amateurs et de commencer à mettre en avant ses gammes sportwear et casual. Prochaine étape : équiper des clubs de Top 14 et de première division de handball pour gagner encore en visibilité.