ToulÉco

Publié le jeudi 4 octobre 2018 à 18h24min par Audrey Sommazi

Toulouse. L’Atelier de cuisine gourmande aiguise les appétits des start-up

L’Atelier de cuisine gourmande a lancé sa propre pouponnière à start-up, fournissant aux porteurs de projets autour des métiers de bouche ses locaux, ses couteaux et ses conseils. Objectif : qu’ils plongent dans le grand bain de l’entrepreneuriat, tout en limitant les (...)

Avant de prendre la route au volant de leur véhicule, les deux créateurs des Mecs au camion ont testé leur concept de food-truck à l’Atelier de cuisine gourmande, à Launaguet. Ils y sont restés deux mois, se souvient Renaud Defour, le fondateur. Ce dernier a aussi hébergé et accompagné le duo mère fille à l’origine de Blue Teapot, un salon de thé et restaurant qui a ouvert impasse de la Colombette, à Toulouse. Depuis quelques semaines, l’Atelier de cuisine gourmande a crée sa pouponnière d’entreprises pour accueillir des porteurs de projets culinaires.

Afin de leur éviter les investissements parfois lourds, ces derniers sont invités à tester leur idée, à la concrétiser, tout en peaufinent recettes et business plan. A moindre frais. Car moyennant un loyer mensuel pour une durée de six mois renouvelable, ces entrepreneurs potentiels utilisent les ustensiles de la cuisine mis à leur disposition ainsi que le restaurant. « Ils profitent également d’une équipe pédagogique et d’un accompagnement personnalisé », affirme Renaud Defour, qui fut l’ancien cuisinier du yacht de la famille Hersant, durant un an.

5000 personnes par an

Précurseur d’une idée qui allait devenir une tendance et un business, L’Atelier de cuisine gourmande propose depuis vingt ans des cours de cuisine aux particuliers puis aux entreprises. Installé sur une surface de 600 m², qui comprend un espace séminaire, un restaurant et une cuisine pédagogique, l’atelier reçoit 5000 personnes par an, dont cinquante entreprises. Les CE d’Airbus, Thalès, Pierre Fabre et Continental comptent parmi les clients. En croissance, l’activité team building assure 60 % du chiffre d’affaires, établi à 180.000 euros fin 2017. L’Atelier de cuisine gourmande est aussi un organisme de formation qui enseigne aux étudiants les rouages du métier.
Audrey Sommazi

Sur la photo, Renaud Defour, le fondateur de l’Atelier de cuisine gourmande, est ancien élève de l’école hôtelière de Toulouse. Crédits DR.