ToulÉco

Publié le mercredi 10 janvier 2018 à 21h33min par Philippe Font

L’Élysée annonce avant l’heure un méga contrat pour Airbus en Chine

Un peu avant son départ de l’Empire du Milieu, le Président Emmanuel Macron a annoncé contre toute attente la vente de 184 Airbus A320neo à la Chine. Des avions qui seraient produits au sein de l’usine de Tianjin… Si Pékin valide la commande.

Une fois n’est pas coutume : c’est l’Élysée qui a annoncé ce mercredi 10 janvier la commande par la Chine de 184 avions A320neo, pour une valeur de 18 milliards de dollars (15 milliards d’euros). Dans le cadre de sa visite de trois jours en Chine, le Président Emmanuel Macron s’est chargé d’assurer en personne la communication de l’avionneur européen. Il a ainsi précisé que la commande serait finalisée prochainement et que « la France entendait également vendre des A350 et des A380 dans les semaines ou les mois à venir ».

Dans les rangs d’Airbus pourtant, on ne confirme pas l’information, « nous sommes en discussion avec les treize compagnies chinoises pour connaître leurs besoins, la commande doit être encore validée ». Passée cette première étape, il faut encore que la CAAC (Administration de l’aviation civile de Chine) qui centralise les commandes officialise le contrat avant que l’accord définitif ne soit entériné par le gouvernement central chinois. Cela représenterait une bouffée d’air frais pour le gros porteur d’’Airbus qui n’a plus enregistré de nouvelle commande pour l’A380 depuis deux ans. Même si Il y a quelques mois, Eric Chen, responsable d’Airbus en Chine estimait que le marché chinois avait besoin d’au moins soixante A380 d’ici cinq à sept ans ».

Montée en cadence de l’usine de Tianjin

Cette commande devrait alimenter la chaine d’assemblage de Tianjin située près de Pékin et lui permettre de monter en cadence. Ouverte en 2008, cette usine qui produit aujourd’hui quatre A320 par mois, devrait voir sa cadence passer à cinq appareils par mois en 2019 et six en 2020. Cette montée en cadence intervient également dans le cadre de l’augmentation de production décidée par Airbus en 2015. L’avionneur européen s’est fixé comme objectif de sortir soixante A320 par mois à partir de mi-2019. Cela passera par l’ouverture d’une chaîne supplémentaire sur le site d’Hambourg et la montée en cadence de Tianjin. Cette usine, en dix ans, aura assemblé 354 moyen-courriers dont le premier A320neo en 2017.
Philippe Font

Sur la photo : L’usine de Tianjin devrait voir la hausse de cadence de l’assemblage de l’A320. Crédits : Airbus