ToulÉco

Publié le mercredi 15 mars 2017 à 19h30min par Isabelle Meijers

Toulouse. L’Occitanie Tower signe le renouveau du quartier de la gare Matabiau

Ce premier gratte-ciel toulousain incarne la volonté de transformation du secteur Matabiau en quartier d’affaires moderne. Toulouse a choisi l’architecte américain prestigieux Daniel Libeskind et sa tour végétalisée de 150 mètres pour opérer sa mue en ville du XXIe siècle.

Une tour comme signature architecturale forte, symbole du rayonnement et de l’attractivité de la capitale d’Occitanie. C’est ce qu’ont choisi SNCF Immobilier, Toulouse Métropole et Europolia pour la ville. L’opérateur immobilier Compagnie de Phalsbourg, associé aux architectes Studio Libeskind de New York et Kardham Cardete Huet de Toulouse, est ainsi lauréat de la consultation lancée en octobre 2016 pour le site stratégique du tri postal à proximité de la gare de Toulouse.

Une annonce faite au salon de l’immobilier de Cannes, le Mipim, ce mercredi 15 mars. Le projet retenu, baptisé Occitanie Tower, de 40 étages sur 150 mètres de hauteur, d’une surface de 30.000 m2, propose un mix de 11.000 m2 de bureaux, de 2000 m2 de commerce, 100 à 120 logements, un hôtel Hilton et un jardin public avec un restaurant « roof-top » au sommet, accessible à tous les Toulousains.

Une tour végétalisée en harmonie avec le canal

Dans un mouvement de spirale, étagé par des paliers de jardin, avec une béance en son centre, cette tour polymorphe aux façades en verre présente un « volet végétal de grande ampleur qui a séduit le jury », déclare Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole. « Nous avons choisi le parti pris de l’audace et de l’élégance avec son allure élancée. La forte imprégnation végétale de la tour est en harmonie avec le canal du Midi qui coule à ses pieds et la prochaine création de jardin urbain sur les allées Jean Jaurès. Le tout s’intègre parfaitement au cadre de notre dossier de candidature au classement de l’Unesco », poursuit-il.

D’ici trois mois, l’acte de vente entre SNCF Immobilier, propriétaire du foncier de 2000 m2, et Compagnie de Phalsbourg devrait être signé. En 2018, le permis de construire sera déposé pour un démarrage des travaux avant fin 2019 et une mise en service en 2022. L’investissement prévu, financé par Compagnie de Phalsbourg et ses partenaires, est de 130 millions d’euros.

Totem du nouveau quartier de la gare

« Cette première tour de Toulouse signe résolument la transformation de l’espace Matabiau en quartier d’affaires de dimension européenne », souligne Jean-Luc Moudenc. Elle est effectivement la première opération immobilière de Toulouse EuroSudOuest, nom de code du projet de valorisation des quartiers aux abords de la gare et d’extension du centre-ville, pensé par l’urbaniste Joan Busquets, et ce dans la perspective de la troisième ligne de métro et de l’arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV). La société publique Europolia, réunissant la communauté urbaine Toulouse Métropole et la Région Occitanie, a été créée en 2010 pour assurer la maîtrise d’ouvrage de Toulouse EuroSudOuest.

Un architecte de renommée internationale

Toulouse s’offre donc un grand nom de l’architecture contemporaine avec le choix du cabinet américain Studio Libeskind, du nom de son créateur Daniel Libeskind. Auteur du musée juif de Berlin et de la tour « One World Trade Center » de New York, dans le cadre du projet de reconstruction de Ground Zero, le cabinet s’est associé pour son Occitanie Tower aux Toulousains Kardham Cardete Huet, qui ont servi de « traducteur » du territoire occitan. « Au-delà du design, nous leur avons parlé de Toulouse, souligné la nécessaire articulation avec le canal et les allées Jean Jaurès. Cela a donné naissance à cette puissance arborée et à la conception d’un dernier niveau accessible aux Toulousains où la vue s’étendra jusqu’à la frontière espagnole. C’est une magnifique aventure pour nous et les habitants de Toulouse », s’enthousiasme Francis Cardete, co-fondateur de Kardham.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Depuis le dernier étage de la future Occitanie Tower, la vue portera jusqu’à la frontière espagnole. Crédits : Studio Libeskind/Compagnie de Phalsbourg.

Pour rappel, étaient en lice dans le cadre de l’appel à projets sur le site toulousain dit du « tri postal » :
Bouygues Immobilier/Urbis associé aux architectes 51N4E/PPA/Scalene/CVA
Compagnie de Phalsbourg associée aux architectes Studio Libeskind/Kardham Cardete Huet
Foncière des Régions/Green City associée à l’agence SCAU
Icade associé aux architectes Jean-Paul Viguier/LCR
Vinci Immobilier associé à l’agence Valode et Pistre

1 Commentaire

Répondre à cet article