ToulÉco

Publié le mercredi 12 juillet 2017 à 20h33min par Johanna Decorse

L’Occitanie sur le plan de route des Menus Services

Leader en France du portage de repas à domicile avec 1,6 million de menus livrés en 2016 pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, le réseau de franchise Les Menus Services mise sur une croissance de 25% par an. Son plan de route passe aussi par l’Occitanie.

Créés en 2003 à Paris par Alain Balandreaud, un ancien de Sodexo, Les Menus Services ont depuis quinze ans élargi leur horizon à l’ensemble du territoire national. Très implanté en Ile-de-France où il a été lancé et dans le nord-ouest, ce réseau spécialisé dans le portage de repas à domicile, compte soixante agences franchisées et onze en propre. Dans la nouvelle région, il n’a pour l’instant pris ses marques qu’à Montauban, Muret et Beauzelle. Mais la croissance que connaît l’enseigne devrait lui permettre de recruter plus largement.

En 2016, les Menus Services ont livré 8000 repas par jour pour un chiffre d’affaires annuel de 20 millions d’euros. Au rythme de 25% de croissance par an, la société s’est fixée de doubler son volume d’activité d’ici deux ans et d’atteindre en 2020 une centaine de franchisés.

« Nous avons été pionniers sur le marché du portage de repas à domicile. Depuis deux ans, nous avons beaucoup travaillé pour dépoussiérer et moderniser la marque. Nous voulons maintenant accroître notre notoriété et développer des projets d’innovation pour garder notre leadership », explique Isabelle-Sophie Desprez, directrice marketing et communication.

Sur un marché du service à la personne qui pèse 20 milliards d’euros par an et qui n’est pas près de s’essouffler compte tenu de l’allongement de la durée de vie – les plus de 75 ans représenteront 15% de la population française en 2050 contre 9,1% aujourd’hui –, les Menus Services a de quoi satisfaire son appétit, en Occitanie comme ailleurs.

Un réservoir de croissance inépuisable

« Les seniors veulent de plus en plus rester chez eux et les incitations fiscales qui ont été mises en place comme le crédit d’impôt sur les frais de livraison des repas depuis le 1er janvier 2017, renforcent ce phénomène. Les plus belles années sont devant nous », explique Frédéric de Bennetot, responsable de l’agence de Montauban qui emploie quatre salariés dont une diététicienne et livre une centaine de repas par jour.

Comme les autres membres du réseau, ce franchisé a investi 100.000 euros et payé 15.000 euros de droit d’entrée pour intégrer l’enseigne à laquelle il reverse une redevance de 5,5% sur son chiffre d’affaires. L’intégralité des menus qu’il livre quotidiennement est fabriquée dans une cuisine dédiée du groupe Restoria près de Bordeaux, l’un des huit fournisseurs des Menus Services. Outre le développement d’une gamme bio et la création d’un site marchand d’ici 2020 pour « séduire une cible qui rajeunit », l’enseigne devrait ouvrir sa première agence dans Toulouse intra muros d’ici la fin de l’année.
Johanna Decorse

Sur la photo : Frédéric de Bennetot, responsable de l’agence de Montauban qui emploie quatre salariés et livre une centaine de repas par jour. Photo DR