ToulÉco

Publié le dimanche 18 septembre 2016 à 17h53min par Isabelle Meijers

L’aéroport de Toulouse Francazal se cherche un nouvel exploitant pour 2017

En confirmant son départ de France, SNC-Lavalin suscite des inquiétudes sur le devenir de certains aéroports. A Toulouse, le groupe canadien exploite le site de Francazal. La vente de la société peut-elle compromettre la reconversion de la base en pôle aviation d’affaires ?
Le retrait de SNC-Lavalin de l’Hexagone n’est pas neutre pour l’aéroport de Toulouse Francazal. En annonçant la cession de l’ensemble de ses activités en France, abritées par sa filiale SNC-Lavalin SAS qui représente 1100 employés dont une douzaine à Francazal, l’opérateur canadien souhaite se recentrer (...)