ToulÉco

Publié le mardi 22 janvier 2019 à 17h48min par Audrey Sommazi

L’hôtellerie toulousaine dans de nouveaux draps

Dossier. Les grandes manœuvres de l’hôtellerie à Toulouse - 3/5

C’est ce que l’on appelle prendre un coup de jeune : concurrencée par la montée en force d’Airbnb, l’hôtellerie urbaine à Toulouse s’est réappropriée les fondamentaux du métier et créée de nouveaux concepts.

On ne présente plus Mama Shelter, la petite chaîne hôtelière cachée derrière l’image d’une maman à l’hospitalité débordante. En bientôt dix ans, le modèle économique de la famille Trigano a marié le chic et le populaire, et a fait des petits. Après Los Angeles, Rio ou encore Prague, la marque désormais fiancée au groupe Accor a ouvert son neuvième établissement à Toulouse, fin octobre, et décliné son concept de prestations, à des prix accessibles.

Sur place, touristes, Toulousains en goguette ou salariés peuvent tirer ou pointer sur le boulodrome, regarder un film dans la salle de projection, dribbler sur un petit terrain de basket, ou encore lire ses mails à l’abri des regards indiscrets attablé dans un business corner. Ils peuvent aussi à tout moment de la journée boire un café ou déjeuner. D’ailleurs, c’est ce gigantesque bar-restaurant à la décoration colorée qui est le poumon de l’établissement. Ouvert entre 7 et 2 heures du matin, il doit assurer 55% du chiffre d’affaires de l’établissement.

Un hôtel identifié

Garder le client, le séduire et le fidéliser par une offre urbaine et de proximité est aussi la stratégie du groupe hôtelier indépendant NT Gallery. Fondée en 2013 par le Toulousain Nicolas Andrieu, ancien manager d’hôtels, l’entreprise étend son concept de boutique-hôtel urbain à Toulouse. Après la Villa du Taur, à deux pas de Saint-Sernin, et la Caravelle, rue Raymond IV, elle ouvre l’hôtel Saint-Claire, place Bachelier.

« Chaque établissement est personnalisé, selon un univers, comme le street-art et la photo » , explique Nicolas Andrieu, le président. « Car l’idée est de créer une communauté autour de notre marque » . Une identité propre. NT Gallery concentre ses efforts autour des services personnalisés afin que le client vive "une expérience". « Nous lui facilitons son quotidien ».

En pratique ? Une chambre d’hôtel associée à une kyrielle de prestations : restauration qui assure 22 % du chiffre d’affaires global ( 3,2 millions en 2018), pressing, massage, réservation de place de spectacle, livraison de repas… En 2019, NT Gallery devrait passer un cap dans son développement puisqu’il exploitera dès son ouverture en juin le Hampton by Hilton sur la zone aéroportuaire de Toulouse-Blagnac. Une nouvelle page s’ouvre alors pour le groupe qui s’ associe à un mastodonte international de l’hôtellerie.
Audrey Sommazi

Sur les photos
En haut : Une des chambres de la Villa du Taur du groupe NT Gallery.
En bas : Vue du Mama Shelter à Toulouse. Crédits DR