ToulÉco

Publié le dimanche 4 septembre 2011 à 16h33min par Agnès Fremiot

L’idée business du mois : « La tournée des Business Shows »

Emmanuelle Beniflah, formatrice et coach marketing pour les petites entreprises, sélectionne pour vous, chaque mois, une de ses idées vitaminées pour créer un business.

En quoi l’idée des « Business Shows » vous parait-elle intéressante ?
Quand on veut créer une petite entreprise, on a besoin de financer le démarrage d’activité. Habituellement, on se tourne vers les banques, qui sont plutôt frileuses quand le projet est trop innovant et/ou quand les garanties ne sont pas suffisantes.
Autre solution pour se procurer des ressources, les Business Angels, ces particuliers qui investissent à coup de milliers d’euros pour entrer dans le capital d’entreprises innovantes et en devenir actionnaires ; mais encore faut-il être une start-up et avoir la bonne forme juridique !
Ne reste alors que l’entourage du créateur, qui n’offre souvent qu’un apport limité ; et ce manque d’investissement, que ce soit au moment de la création ou lorsque l’entreprise souhaite se développer, leur est parfois fatal.

Concrètement que suggérez-vous ?
Aux USA, crowdfunding consiste à faire financer des projets en faisant appel à un grand nombre de personnes « ordinaires ». J’imagine des rencontres entre créateurs de petites entreprises et investisseurs particuliers potentiels. Des « Business Shows » dans lesquels seraient présentés les différents projets par les entrepreneurs eux-mêmes qui répondraient aux questions du public. Il s’agit de l’organisation de véritables événementiels, où le public serait invité à investir dans les différents projets de création ou de développement d’entreprises locales.
Pour toujours sélectionner des projets innovants, il faudrait prévoir une tournée des Business shows dans plusieurs villes. Ces « Business Shows » doivent être visibles en vidéo sur le site internet, qui doit permettre des investissements en ligne et développer le buzz sur le web.
Pour le chiffre d’affaires, on peut se rémunérer grâce à une commission sur les investissements réalisés par le public pendant les shows et par les internautes sur le site. On peut aussi compter sur du sponsoring pour l’organisation des tournées et pour de la publicité sur le site internet.

Quelle serait l’originalité de ce projet ?
Les créateurs d’entreprise proposeraient en contrepartie des investissements, des rétributions en bons d’achat. Les investisseurs deviendraient alors des futurs clients, qui récupéreraient leurs mises, voire davantage, grâce à des bons d’achat, une coupe de cheveux ou un menu gastronomique dans les futures boutiques, salons de coiffure, restaurants…
Ne pourraient bien sûr n’être sélectionnées pour participer à ces Business Shows, que les petites entreprises en BtoC.
L’aspect local doit être un critère de sélection tout aussi déterminant, surtout lorsqu’il s’agit de prestations de services ; pas très intéressant, en effet, d’avoir un bon pour la formule midi d’un restaurant situé à 800 km !
L’originalité tient aussi dans le fait que des échanges et questions avec les entrepreneurs locaux, permettent de développer des relations de proximité et donc de favoriser un bouche à oreille positif, et cela avant même la création de l’entreprise. Le futur client-investisseur se sent alors un « bienfaiteur » investi d’une mission d’avocat de ce projet auprès de son entourage, comme pour prouver qu’il a fait le bon choix d’investir dans ce projet, ce qui est très gratifiant pour lui.

Que se passe t-il si un projet tombe à l’eau ?
Il faut étudier minutieusement la faisabilité et la rentabilité prévisionnelle de chaque projet, et prévoir aussi une bonne assurance qui permette de rembourser les investisseurs en cas de défaillance…ou tout simplement ne débiter les investissements que si le projet voit effectivement le jour.

Votre conseil « vitaminé » pour cette idée business ?
Les Business Shows pourraient être organisés dans des lieux prestigieux et/ou conviviaux, avec cocktails et canapés, pour que les personnes n’ayant finalement pas choisi d’investir, puissent au moins dire qu’elles auront passé une bonne soirée.

Retrouvez la fiche pratique de l’idée du mois sur le site d’Emmanuelle Beniflah.

3 Commentaires

Répondre à cet article