YOUYOU

ToulÉco

Publié le mercredi 31 janvier 2018 à 18h19min par La Rédaction

LGV Toulouse-Bordeaux : la Commission d’orientation des infrastructures rend son rapport

On devrait en savoir plus sur le devenir de la LGV Toulouse-Bordeaux. C’est ce jeudi 1er février que le Conseil d’orientation des infrastructures (COI), initié par le gouvernement en octobre dernier à l’issue des Assises nationales de la mobilité et présidé par Philippe Duron, doit rendre ses conclusions sur la faisabilité de différents projets. Les projets tels que l’autoroute entre Lyon et St Étienne, la ligne ferroviaire entre Paris et la Normandie ou la ligne TGV entre Toulouse et Bordeaux sont concernés.

Si la décision finale ne sera pas prise ce jour (elle le sera au cours du mois de février), les conclusions du rapport devraient donner des indications éclairantes sur la faisabilité des projets. Ensuite une loi d’orientation des mobilités sera adoptée en avril et devrait reprendre les priorités fixées par le rapport Duron.

Alors que l’État met en avant depuis plusieurs mois le coût du projet LGV entre Toulouse et Bordeaux, soit près de 9 milliards d’euros, Jean-Luc Moudenc (Toulouse Métropole), Carole Delga (Région Occitanie) et Georges Méric (Conseil départemental) ont proposé des solutions de financement dites « innovantes » : une taxe sur le transport routier en transit international dans la région Occitanie, la répartition de la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) et une autre sur les bureaux à Toulouse.