ToulÉco

Publié le mardi 3 décembre 2019 à 19h00min par Sophie Arutunian

La Chouette coop, premier supermarché coopératif de Toulouse, ouvre en février

Après plusieurs années de mise en place du projet et une phase test, La Chouette Coop va donner naissance au premier supermarché coopératif et participatif de Toulouse dans quelques semaines. Ce commerce d’un nouveau genre prendra ses quartiers sur la place Marengo.

C’est un immense soulagement et une grande joie pour les quelque 900 adhérents de La Chouette Coop : un bail vient d’être signé au 5 rue René Leduc, en lieu et place d’une agence du Crédit Agricole, pour l’installation du tout premier supermarché coopératif et participatif de Toulouse. Inspiré par la Park Slope Food Coop de Brooklyn à New York et La Louve à Paris, ce commerce ouvrira ses portes en février ou mars dans un local de 175 m².

« C’est véritablement l’acte de naissance de ce supermarché », se réjouit Chrystel Gérard, l’une des coordinatrices du projet. « Depuis cinq ans, les bénévoles de l’association œuvre à la concrétisation de ce projet qui a connu de nombreux rebondissements. La recherche d’un local a été difficile ». Actuellement situé quartier Bonnefoy dans une version « test », La Chouette Coop va pouvoir désormais proposer une offre de produits étendue à tous les Toulousains intéressés par un mode de consommation responsable et solidaire. Dans le cadre de sa mission d’éducation populaire, l’association, porteuse de ce projet, souhaite également organiser des événements dans le quartier pour porter les valeurs de La Chouette Coop au delà de son supermarché.

Un modèle économique original

Le principe du supermarché coopératif et participatif est basé sur l’autogestion démocratique et l’implication des ses membres-coopérateurs qui donnent trois heures de leur temps toutes les quatre semaines dans le magasin (caisse, mise en rayon, etc). En échange, ceux-ci ont accès à des produits à des prix inférieurs à ce qui se pratique dans les supermarchés traditionnels. « Contrairement aux autres supermarchés, la marge est fixe sur tous les produits (20 %). Plus le nombre de coopérateurs sera important, plus le volume d’achats sera grand et plus nous pourrons proposer des produits 30 % à 40 % moins chers qu’ailleurs », complète Chrystel Gérard.

Actuellement, environ 900 références sont proposées dans l’épicerie-test, mais le supermarché se dotera d’un assortiment plus large avec notamment de la cosmétique, de la droguerie, du vrac, etc. Les producteurs et grossistes sélectionnés travaillent en grande majorité en bio et raisonné. La Chouette Coop salarie actuellement une personne mais devrait compter à terme quatre ou cinq salariés.

« À Paris, La Louve a près de 8000 coopérateurs et une dizaine de salariés », compare la coordinatrice du projet. La Chouette Coop compte actuellement 900 adhérents, parmi lesquels 300 coopérateurs. L’association, qui a remporté un appel d’offres dans le cadre du concours « Dessine-moi Toulouse » de Toulouse Métropole, devrait, d’ici quatre à cinq ans, emménager au pied du métro Jolimont dans un local d’environ 700 m2.
Sophie Arutunian

Sur la photo : la devanture du local actuel à Bonnefoy. Crédits : DR