ToulÉco

Publié le dimanche 19 novembre 2017 à 19h05min par Philippe Font

La clinique Rive Gauche veut s’installer durablement dans le centre-ville de Toulouse

Le nouveau bâtiment de 9000 m² de la clinique Rive Gauche dans le quartier Saint-Cyprien a été inauguré il y a quelques jours. Il abrite notamment des installations et des équipements à la pointe de la technologie.

La clinique Rive Gauche veut s’imposer comme le référent médical du centre-ville de Toulouse. Implanté allées Charles de Fitte au cœur du quartier Saint-Cyprien depuis bientôt deux siècles, l’établissement de santé qui affiche 400 salariés et 120.000 consultations par an, a inauguré son nouveau bâtiment de 9000 m². Sur six niveaux, la nouvelle aile qui formalise le rapprochement des cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint Nicolas accueille notamment dix salles de bloc opératoire, cinquante-et-un cabinets de consultation, un espace « fast track » pour enfants et adultes qui permet une prise en charge plus rapide ainsi qu’un laboratoire indépendant.

« Pourquoi passer le périphérique pour aller se faire soigner ? », s’interroge Philippe Gausserand, docteur et président de la clinique Rive Gauche, reconnue pour ses pôles d’expertise en ORL pédiatrique et chirurgie orale notamment, et qui en validant l’implantation de son établissement dans le centre-ville répond à l’offre de soins qui pourrait venir à manquer en milieu urbain. « Partir n’était pas imaginable après deux siècles de présence », rappelle le président. « Plus de 50% de nos patient sont toulousains, et la maternité a fait naître près de 90.000 enfants. »

30 millions d’euros de chiffre d’affaires

D’où la volonté de la clinique indépendante, c’est une SARL appartenant à son propriétaire Gérard Reysseguier, de proposer une offre de soins à la pointe de la technologie. Les travaux du nouveau bâtiment ont démarré il y a vingt-quatre mois. Ils ont nécessité un investissement de 23 millions d’euros.

Avec un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2017 et une croissance prévisionnelle de 10% pour 2018, l’établissement espère embaucher quarante personnels soignants supplémentaires l’an prochain. Le nouveau bâtiment, notamment le sixième étage qui abrite la chirurgie ambulatoire, sera totalement aménagé et opérationnel fin 2017. Il sera alors temps pour les responsables de la clinique d’entamer les travaux de rénovation de l’ancien bâtiment Sarrus-Teinturiers.
Philippe Font

Sur la photo : En haut : Le nouveau bâtiment de 9000 m² abrite une dizaine de nouveaux blocs opératoires. Crédits : DR

En bas : Le nouveau service pédiatrie est aménagé pour les familles et les enfants. Crédits : DR