ToulÉco

Publié le mercredi 27 septembre 2017 à 20h16min par Philippe Font

ViàOccitanie rallume le petit écran de la télé locale à Toulouse

ViàOccitanie reprend à partir de jeudi 28 septembre la fréquence laissée vacante par TLT depuis plus de deux ans. Propriété du groupe Médias du Sud basé à Montpellier, ViàOccitanie pourrait faire partie d’un réseau de télévisions locales indépendantes à l’échelle de l’Hexagone.

Après Montpellier, Nîmes et Perpignan, ViàOccitanie (ex-TV Sud) arrive à Toulouse. La nouvelle télévision locale reprend dans la Ville rose le canal laissé libre par TLT depuis juillet 2015. Elle débutera sa diffusion jeudi 28 septembre à 19h. Selon Jean Brun, le directeur des rédactions, le nouveau média a pour volonté de se positionner sur le créneau « de chaîne régionale d’information en continu » avec deux journaux et deux flash info par heure commun aux quatre rédactions 23h/24.

« Seule la tranche horaire entre 18h30 et 19h30 est réservée à l’actualité locale avec un journal dédié », continue Jean Brun. A travers des chroniques ou des reportages de deux à six minutes, l’économie, la culture, le sport ou les initiatives seront les quatre piliers éditoriaux de la rédaction de viàOccitanie. « L’objectif est d’être constructif et de valoriser les territoires. Pour nous, il s’agit d’occuper un terrain où il n’y a personne », explique encore Jean Brun. Le calendrier réserve parfois des surprises : ViàOccitanie se lance alors que France 3 annonce l’arrêt d’une partie de ses éditions locales.

10 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici trois ans

Adossé au groupe Médias du Sud et à l’homme d’affaires Bruno Ledoux, ce dernier est actionnaire du quotidien Libération, ViàOccitanie a reçu également le soutien de la Région : la collectivité s’est engagée à hauteur de 3,5 millions d’euros entre 2017 et 2019. Avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2017, le média audiovisuel se fixe comme objectif d’atteindre les dix millions d’ici trois ans. Avec dix sept journalistes supplémentaires, dont sept à Toulouse, son effectif est passé de quarante à soixante salariés.

Décliné dans un premier temps sur la région Occitanie, la réseau Vià a des ambitions beaucoup plus grandes dans les mois à venir : alors que sa cinquième chaine, Vià Grand Paris, commence à diffuser vendredi 29 septembre en Île de France, la marque ombrelle Vià a ainsi pour objectif de devenir premier réseau national de télés locales.

Christophe Musset, le directeur de Médias du Sud et le businessman Bruno Ledoux espèrent voir dix chaines locales déjà existantes rejoindre leur réseau en janvier 2018 et vingt-cinq d’ici septembre 2018. Au delà de la mutualisation de l’audience, voire des émissions, le modèle économique repose sur la vente d’écrans publicitaires communs aux différentes chaines, mais aussi la commercialisation de vidéos sur la plateforme MyVideoPlace.
Philippe Font

Sur la photo : La rédaction de ViàOccitanie à Toulouse comptera sept journalistes. Parmi eux, Judith Soula (ex Sud radio) et Sébastien Dupuis (ex Canal +) seront en charge des sports. Crédits : DR