ToulÉco

Publié le dimanche 13 novembre 2016 à 18h38min par Johanna Decorse

Toulouse. La boucherie halal de Borderouge se met au e-commerce

Implantée depuis 2012 dans le quartier Borderouge, la boucherie éponyme change de dimension et veut tripler son chiffre d’affaires. Pour cela, ses dirigeants ont décuplé par dix leur surface de vente et s’apprêtent à lancer un site de vente en ligne de produits halal.

« Il y a trois ans, personne ne croyait en nous, aujourd’hui de grandes enseignes nous sollicitent pour franchiser notre concept ». Depuis le 28 avril, date de l’inauguration de la nouvelle Boucherie Borderouge, son gérant, Zahir Oubouzar savoure sa réussite. En s’installant dans le centre commercial construit dans le quartier de Borderouge par les transports Jany, le dirigeant de 42 ans a donné à sa petite entreprise une nouvelle dimension.

En quelques jours, sa boucherie halal, la plus grande de Toulouse, est passée de 30 à 300m2, de quatre à douze salariés et de 100 à 300 clients quotidiens. « Nous avons réalisé 680.000 euros de chiffre d’affaires en 2015, nous visons les 2 millions d’euros cette année », précise Zahir Oubouzar. Ce déménagement dans lequel lui et son associé, Mohamed Medjbeur, tous deux bouchers de formation, ont investi 400.000 euros, est plus qu’un changement d’adresse. Il a permis aux deux commerçants de développer un véritable concept en proposant, au-delà des produits carnés, une activité traiteur et un pôle épicerie qui génèrent 60% des ventes.

Une marque à développer

Sur un marché du halal en pleine explosion, estimé à plus de 5 milliards d’euros par an par le cabinet d’études marketing Solis, les deux associés sont convaincus d’avoir une carte à jouer.

« Les musulmans sont devenus plus exigeants en matière de produits halal et ils veulent des produits qui leur correspondent. Pour la certification halal, nous avons choisi l’organisme AVS. Nos volumes, environ 150 agneaux par semaine, entre huit et dix bœufs et près de deux tonnes de volailles, nous permettent de proposer des prix bas qui attirent aussi la clientèle des non-musulmans et des professionnels, notamment des restaurateurs », explique Zahir Oubouzar. Le commerçant, qui s’approvisionne dans des élevages à 90% français – une partie de l’agneau provenant d’Espagne - sous-traite l’abattage à Bigard, premier transformateur de viande en France.

Après le lancement de leur vitrine toulousaine, les deux associés de la Boucherie Borderouge travaillent actuellement à la création d’un site de vente en ligne pour une distribution dans la France entière, via un partenariat avec le groupe Chronopost Food. Il sera opérationnel au second semestre 2016 et devrait contribuer à faire de la tête de bœuf stylisée de la boucherie une « marque de référence » du halal en France.
Johanna Decorse

Sur la photo : L’un des douze salariés de la boucherie devant l’étal 90% français de l’enseigne hallal de Borderouge. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.

2 Commentaires

  • Le 15 novembre à 10:52 , par O.MICHELET

    Le titre de votre article contient une coquille, en ce que vous indiquez que la Boucherie décrite serait la plus grande de type halal de TOULOUSE.
    Il s’agit assurément, de la plus grande du quartier de BORDEROUGE à TOULOUSE.

    Celle que vous pourriez en revanche identifier sous votre titre, se trouve en réalité dans le quartier de BELLEFONTAINE, depuis plus de 13 ans, sous l’enseigne BOUCHERIE HAMMAMET. Loin de faire référence à des objectifs de développement, elle réalise concrètement un chiffre d’affaires de 3 800 000 euros, emploie 22 salariés, comporte une vitrine de 14 mètres linéaire, l’ensemble exploité de père en fils depuis 2003 dans le même quartier.
    En plus du soin constant apporté à la sélection des viandes, elle développe depuis maintenant deux années, après une réflexion aboutie sur le merchandising, l’enseigne MAISON HAMMAMET pour l’activité traiteur.
    Pour autant, inspiré par une tradition familiale, elle ne revendique aucun titre honorifique, la fidélité de sa clientèle représentant sa meilleur récompense.

Répondre à cet article