ToulÉco

Publié le mercredi 13 juin 2018 à 19h02min par Audrey Sommazi

Les jeunes pousses de l’IoT valley transforment le centre commercial de Labège en un immense objet connecté

Carmila et l’IoT valley déploient des solutions liées aux objets connectés au centre commercial Carrefour, à Labège, près de Toulouse. L’objectif : promouvoir les activités des start-up auprès des chefs d’entreprise et des consommateurs.

Un win-win concept. Chacun y trouve son compte. Depuis un an, Carmila, la société foncière du groupe Carrefour, et l’IoT valley, qui fédère une quarantaine de jeunes pousses sur son site à Labège, ont signé un partenariat. Celui-ci prévoit la mise à disposition d’une filiale chargée de valoriser les centres commerciaux, des applications des start-up hébergées, et toutes utilisant l’internet à bas débit du réseau Sigfox. Ces dernières gagnent en visibilité dans une zone marchande qui comptabilise six millions d’entrées par an. Et parmi les visiteurs, des clients professionnels notamment.

Ubigreen, par exemple, s’engage à faire baisser la facture énergétique de ses clients. Elle a installé depuis février dernier soixante-dix capteurs dans la galerie pour suivre les consommations énergétiques multi-fluides (électricité, eau, gaz) du centre commercial.

Autre idée : les boutiques des galeries Purpan et Labège ont été équipées d’une centaine de Qub (prononcez "cube"), développé par Axible Technologies, producteur d’objets connectés. Le principe de ce produit, qui se présente sous la forme d’un cube de sept centimètres de côté, est simple : il permet d’offrir un éventail des six services dont les commerçants peuvent profiter en tapotant l’une des faces du cube.

« Par ce biais, ils nous signalent par mail un problème technique rencontré. Et nous sommes engagés à leur répondre sous 48 heures », précise Ingrid Marécaux.
La directrice du centre commercial Labège, qui emploie 1350 personnes, ajoute que l’objectif du Qub est de réduire les appels téléphoniques. Quant à Axible, elle espère séduire les chefs d’entreprise d’Enova, ex-Innopole.

Une vitrine pour booster le business

Les start-up profitent de cette vitrine pour présenter leurs solutions BtoC afin de booster leurs ventes. Comme Eyelights qui s’est installée autour d’une table connectée installée porte 1 de la galerie marchande. La jeune entreprise a tout intérêt à présenter son activité. Car même si elle a vendu en quelques mois 1000 accessoires à poser sur un casque de moto, elle veut aller plus loin. En levant des fonds, dont le montant n’est pas (encore) communiqué, elle envisage de développer ces accessoires qui grâce à un petit écran intégré au dessus de la visière permet d’avoir la localisation et la vitesse, sans quitter la route des yeux, aux scooters et aux vélos.
Audrey Sommazi

Sur la photo : La table connectée permet aux start-up de l’IoT valley de présenter leur activité aux clients de la zone commerciale à Labège. Crédits : IoT valley.