ToulÉco

Publié le mardi 4 avril 2017 à 21h05min par Marc Pouiol , Valérie Ravinet

Carole Delga : « En Occitanie, le BTP bénéficie déjà du plan Marshall »

Un an après son élection à la tête de la grande région, Carole Delga a répondu aux acteurs du monde économique l’ont interrogée sur le transport, l’emploi ou la formation. L’occasion pour Carole Delga de dresser un premier bilan et de rappeler sa feuille de route.

Jean-Marc Wagner : L’artisanat du bâtiment représente en Occitanie 60.000 entreprises, dont 98% comptent moins de 10 salariés, et plus de 200.000 actifs. Le plan Marshall va-t-il aussi prendre en compte le soutien aux travaux comme la rénovation énergétique ou l’accessibilité au logement, activités importantes des artisans du bâtiment ?

Carole Delga : On a mis en place un plan Marshall de 890 millions d’euros avec un taux d’exécution de 82% lors de la première année de mandat. On l’a annoncé, on l’a fait. Concernant la maîtrise d’ouvrage régionale, on est à 97% des objectifs atteints. Le secteur des lycées et des centres de formation pour les apprentis en constitue une part importante : chaque année nous avons 3000 nouveaux lycéens et sur la durée du mandat nous allons construire dix nouveaux lycées. Je souhaite que dans le cadre de la commande publique régionale, soient instaurés des petits lots, avec des dispositifs d’avance sans garantie financière et de pré-information. L’idée est que vous soyez informés des chantiers que la Région va lancer afin de constituer des groupements d’entreprises. Un accompagnement avec les réseaux consulaires sur la commande publique régionale va être mis en place, on va simplifier la démarche.

Cela va porter aussi sur les dispositifs d’aides à la trésorerie et à la formation, l’objectif est que les TPE puissent répondre à ces marchés par le biais de groupements. Dans le plan Marshall, il y a aussi l’aide aux travaux de rénovation énergétique pour les particuliers à hauteur de 1500 euros : c’est bon pour l’environnement et cela fait travailler les artisans. Dans le budget 2017, on aura 35% de subventions aux projets communaux ou intercommunaux pour les travaux de rénovation énergétique et la mise en accessibilité des bâtiments publics. La commande publique régionale s’adapte aux spécificités des TPE y compris pour des grands chantiers, l’investissement est diffus y compris chez les particuliers. On a l’ambition de devenir la première région à énergie positive d’Europe : pour cela on doit réduire la consommation énergétique et développer les énergies renouvelables.

Jean-Marc Wagner : Les présidents Bourquin et Alary (ex-présidents de la région Languedoc-Roussillon, NDLR) avaient soutenu la marque Sud de France Entreprises du bâtiment qui permettait aux artisans de mettre en avant leur valeur locale. Allez-vous poursuivre cette labellisation ?

Carole Delga : Oui, nous allons le faire à travers le contrat de filière bâtiment mis en place dans l’ex-Languedoc-Roussillon, que nous allons généraliser en 2017 à l’ensemble de la région. Cela concernera la formation, les investissements, le soutien à la trésorerie à travers la commande publique régionale et l’éco-chèque.
Propos recueillis par Marc Pouiol et Valérie Ravinet

Sur la photo : Le plan Marshall du bâtiment de 890 millions d’euros annoncé par Carole Delga vient en aide aux entreprises de la région. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco