ToulÉco

Publié le mardi 25 septembre 2018 à 17h42min par Marc Pouiol

Le Groupe des Chalets innove pour construire du vivre-ensemble

Rubrique réalisée en partenariat avec

Le Groupe des Chalets fait appel aux acteurs de l’Economie sociale et solidaire pour initier des projets innovants en lien avec les résidents. A l’image de la résidence Marvig, à Toulouse, où fleurit un bouquet d’initiatives pour favoriser le vivre-ensemble.

Création de jardins partagés, de nouveaux espaces communs, rencontres à thèmes… Depuis plusieurs mois, la convivialité s’invite à tous les étages de la résidence Marvig (137 logements) située dans le quartier Saouzelong-Rangueil, à Toulouse. Les habitants font pousser ensemble des végétaux comestibles, fabriquent de délicieuses confitures avec des fruits déclassés, participent à des ateliers à thème : écologie, cuisine, environnement, entretien de la maison… Ils ont même produit une excellente bière, la « cuvée Marvig », avec la complicité de l’Autruche, un brasseur toulousain.

Construire un projet avec les résidents

Autant d’actions qui s’inscrivent dans la démarche innovante du Groupe des Chalets, acteur majeur du logement social en Occitanie (14.000 logements), qui a lancé, en novembre 2017, un appel à projet auprès des acteurs de l’Economie sociale et solidaire, pour favoriser le lien social, la mobilité et la coopération entre les résidents. « L’objectif est d’améliorer le cadre de vie et l’atmosphère résidentielle explique Sandrine Diaz qui suit ce projet pour les Chalets. Nous voulons initier des actions positives avec des intervenants extérieurs, en impliquant les habitants. Une démarche appelée à se développer sur d’autres résidences. »

Le projet lancé sur la résidence Marvig, intitulé « Particules élémentaires », est piloté par l’association Solidarité Villes, en lien avec un groupement d’associations et d’intervenants qui agissent de façon complémentaire pour mettre en œuvre des solutions pratiques, à partir du quotidien des habitants. « C’est un projet au long cours qui invite tous les résidents, toutes générations confondues, à poser un diagnostic sur leur espace de vie et sur leurs relations de voisinage, précise Caroline Trautman, coordinatrice. Il est évolutif, s’adapte aux demandes des résidents et se construit avec eux. »

Faire, partager, échanger

Différents ateliers ont permis de définir des lieux de rencontre, des aires de jeux, de réfléchir sur l’architecture, de créer une signalétique et une mascotte pour la résidence, d’échanger autour de thèmes comme les plantations dans la cité, les pratiques liées à l’alimentation ou à la consommation. Et même de confectionner des petits doudous avec l’aide de couturières. « L’important est de « faire-ensemble » pour générer du lien assure Caroline Trautman. Cela passe par des réalisations concrètes et utiles comme le compost, le tri sélectif ou l’utilisation des parties communes. C’est à partir du quotidien que l’on peut voir plus loin. »

Le 23 juin dernier, la résidence Marvig était en fête pour clôturer la première étape de ce projet, soutenu à hauteur de 8000 euros par Les Chalets, et aussi par le Fonds d’Innovation Sociale des ESH et la Fondation de France. « On vit bien ici, mais on avait vraiment besoin de se rencontrer et de se connaître, reconnaît Josy Grangerodet, habitante de la résidence depuis six ans. Ces initiatives sont très positives, ça fait du bien et ça peut déclencher beaucoup de choses pour l’avenir. »
Marc Pouiol

Sur la photo : L’association Solidarités Ville intervient auprès des habitants de la résidence Marvig pour « mettre en œuvre des solutions pratiques, à partir du quotidien des habitants ». Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco