ToulÉco

Publié le jeudi 21 septembre 2017 à 19h30min par Philippe Font

« Le Stade toulousain ne peut pas dépendre d’une seule personne »

De l’école de rugby au siège de président du club le plus titré de France. L’ancien flanker Didier Lacroix a succédé en mai 2017 à René Bouscatel en poste depuis 1992. Objectif de l’ancien dirigeant de l’agence A la Une : redorer le blason quelque peu terni du Stade toulousain.
Pourquoi avoir décidé de devenir président du Stade toulousain ? Didier Lacroix : C’est l’histoire d’une vie avec ce club. J’ai été joueur, entraîneur, j’ai eu un père dirigeant, un frère joueur, j’ai une entreprise qui travaille avec le Stade depuis vingt-cinq ans : c’est une suite naturelle. Le fait de céder (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte