ToulÉco

Publié le dimanche 10 septembre 2017 à 19h20min par Johanna Decorse

Agroalimentaire. Le confiturier Jougla fait recette en Ariège

Créée en septembre 2012 et en plein développement, la Maison Jougla va se doter de nouveaux locaux pour adapter sa production à ses perspectives de croissance. Le confiturier ariégeois qui a sorti en juin une gamme bio, a de nouvelles idées à mettre en pot.

Ancien de la Compagnie des Pyrénées, son concurrent confiturier qui dégage un chiffre d’affaires annuel de quelque 4 millions d’euros, Bernard Jougla mise depuis septembre 2012 sur ses propres recettes. Avec son épouse, il a fondé à Saint-Lizier, dans le Couserans, en Ariège, la Maison Jougla qui a vendu en 2016 environ un million de pot. Cette production est commercialisée dans la grande distribution sous la marque Confiture et Tradition, sous marque blanche comme pour les maisons Plisson à Paris et Pariès, au Pays basque et déclinée dans les épiceries fines sous le nom « Les Délices de Pascale ».

En plein développement, l’entreprise ariégeoise emploie aujourd’hui dix salariés pour un volume d’activité de plus d’1,5 million d’euros. Côté fabrication, elle revendique « une approche artisanale » avec une cuisson lente au chaudron et la garantie d’un produit naturel, sans colorant ni conservateur.

« Nos confitures, ce sont des fruits, du sucre et de la pectine si les fruits n’en contiennent pas naturellement. Nous nous approvisionnons localement de préférence entre la vallée du Rhône, le Tarn-et-Garonne, la région de Perpignan pour les abricots », explique Bernard Jougla. « Mais pour des raisons de qualité, nous allons jusqu’en Grèce chercher de la cerise noire ou en Italie pour la poire William. Notre objectif à court terme est d’atteindre 80% de notre production avec des fruits de la région. Nous sommes minuscules par rapport à d’autres confituriers français, mais les seuls à avoir décroché vingt médailles depuis 2012 au Concours général agricole. »

Déménagement prévu en 2019

Le chef d’entreprise qui a déjà investi plus d’un million d’euros dans sa structure, projette d’en consacrer près du double dans de nouveaux bâtiments dont il sera propriétaire, en Ariège ou en Haute-Garonne. La Maison Jougla conservera néanmoins sa boutique historique de Saint-Lizier. Ce déménagement futur, prévu courant 2019, devrait lui permettre de se doter d’un véritable laboratoire pour « innover et concevoir de nouveaux produits » et d’améliorer son outil de travail.

« Nous conserverons toujours ce mode de cuisson manuel qui est notre savoir-faire mais nous allons en revanche automatiser l’empotage et la mise en carton des pots », précise Bernard Jougla. D’ici là, le confiturier ariégeois s’est fixé d’élargir sa gamme bio lancée en juin dernier pour la marque « Les Délices de Pascale » et d’atteindre une trentaine de parfums d’ici la fin de l’année.
Johanna Decorse

Sur la photo : Pascale et Bernard Jougla, les fondateurs de la maison éponyme. Photo ©Jean-Guillaume Thomat

2 Commentaires

Répondre à cet article