ToulÉco

Publié le jeudi 5 juillet 2018 à 18h24min par Florence Elman

Au domaine Latapy, Irène Guilhendou a choisi de cultiver le Jurançon en bio

En 2009, Irène Guilhendou décide de passer au Jurançon bio. Après une période de certification de trois ans, elle sort ses premiers millésimes labellisés. Sa motivation ? En finir avec les molécules issues de la chimie de synthèse.