ToulÉco

Publié le mardi 4 juin 2019 à 20h27min par La Rédaction

Le tiers-lieu le Pré Vert cherche 20.000 euros pour financer ses projets de rénovation

La situation est ubuesque : alors que l’espace de tiers-lieu Le Pré Vertinstallé dans un ancien hôtel du centre-ville de Rabastens fonctionne très bien selon les membres de La Locale qui portent le projet, (120 journées de cowork déjà écoulées déjà, tandis que les dimanches au pré génèrent un quart du total des recettes attendues sur le site), il manque néanmoins 20.000 euros pour installer durablement le projet.

La somme équivaut à la mise aux normes de l’installation électrique des étages : une réfection imposée par le propriétaire des lieux. Et sans ces travaux, la location des bureaux dans les étages ne pourra pas se faire, mettant en péril le modèle économique du tiers-lieu. La mobilisation se poursuit pour sauver Le Pré Vert. Les partenaires de la Locale ont apporté près de 30.000 euros issus de leurs fonds propres et d’un financement participatif. Mais si les 20.000 euros ne sont pas rassemblés d’ici le 30 juin le Pré Vert pourrait fermer ses portes. De quoi nourrir des regrets pour les usagers et les riverains du centre-ville.