ToulÉco

Publié le jeudi 17 novembre 2016 à 20h23min par Agnès Fremiot

Les ambitions des six nouveaux projets de l’Incubateur Midi-Pyrénées

Six nouvelles jeunes pousses ont rejoint l’Incubateur Midi-Pyrénées. Objectif : bénéficier d’un programme sur-mesure pour se développer.

Six nouvelles start-ups viennent d’intégrer l’Incubateur Midi-Pyrénées suite à l’appel à candidatures lancé en juillet dernier. Arrivés à différents stades de maturation, les six pépites de cette nouvelle promotion sont essentiellement numériques.

Créée il y a un an, la plateforme de la société MountNpass propose un site communautaire dédié aux cyclistes, afin qu’ils puissent disposer d’informations qualifiées sur des circuits adaptés à leur pratique. Elle recense déjà 10.000 utilisateurs, et souhaite en revendiquer dix fois plus d’ici fin 2017. Son modèle économique repose sur une offre de valorisation à destination des professionnels du tourisme. Elle compte déjà N’py ou le département de la Corrèze parmi ses clients.

Symbioz est un outil de suivi de performance destiné aux fast-food et aux bars, afin de leur permettre d’optimiser les performances de leurs salariés. « Nous mesurons par exemple sur le temps d’un service le chiffre d’affaires généré par employé ou le temps de livraison, afin d’aider à les améliorer. Nous comptons déjà six clients pour quatorze établissements dans la région toulousaine », expliquent Pierre Le Guern et Paul Mistral, ses deux créateurs. L’application développée par la société est proposée en mode saas, soit un abonnement mensuel pour utiliser l’ensemble du dispositif. Symbioz entend viser à l’avenir les grandes enseignes et les franchises.

Prévenir les aléas climatiques

Pour prévenir les dégâts causés par les aléas climatiques, principalement dans les pays en voie de développement, WeatherForce ambitionne de créer une plateforme digitale destinée à analyser ces risques, mais aussi alerter les populations . « Nous souhaitons créer un lien entre les services météos nationaux et les communautés locales avec un relais sur les territoires et dans les villes. En effet, les services météo nationaux n’ont bien souvent pas passé le gap pour diffuser l’information auprès des usagers », souligne Christine David qui porte le projet. La plateforme est actuellement en cours de développement.

Crédifixeur souhaite faciliter l’obtention des financements par les particuliers, afin qu’ils réalisent « leurs rêves ». Le premier objectif de la société est de s’intéresser aux crédits immobiliers. « Grâce à une intelligence artificielle, nous allons évaluer les différents profils des emprunteurs, et transmettre aux banques uniquement ceux qui peuvent les intéresser. Elles pourront ainsi réduire leurs risques et permettre à leurs clients d’obtenir les meilleurs taux », souligne Guillaume Angles, son créateur.

De nouveaux vaccins pour les animaux

Le projet CyAnimal s’intéresse, lui, aux biotechnologies, et plus particulièrement à la santé animale avec le développement d’un vaccin dédié aux animaux de compagnie. « Normalement, un vaccin inocule la maladie. De notre côté, nous avons travaillé sur une solution basée sur les marqueurs de la maladie, qui présente ainsi moins de risque de propagation », indique Renaud Nalin, son créateur. La société a été créée depuis quelques mois, après deux ans de travail sur la preuve de concept en lien avec l’école vétérinaire de Toulouse et Toulouse Tech Transfer. Elle devrait mettre sur le marché son premier vaccin d’ici trois ans. Son modèle est basé sur le codéveloppement avec un partenaire industriel.

Quant à la plateforme iBat, elle propose aux entreprises du BTP un logiciel pour leur permettre d’optimiser leurs achats et réduire les coûts internes liés au travail administratif. Cette application a été conçue pour et par des chefs de chantier, afin de leur faire gagner jusqu’à 3% de marge. Une aubaine dans une période où les entreprises ne peuvent pas augmenter leurs prix, ni baisser leurs coûts. Elle a été testée en amont auprès de cent professionnels, qui ont validé son ergonomie. Sa commercialisation a déjà démarré dans la région Sud-Ouest.
Agnès Frémiot

Sur la photo : De gauche à droite, les porteurs de projet de WeatherForce, Symbioz, CyAnimal, Crédifixeur, et MontNpass. DR