ToulÉco

Publié le mardi 12 novembre 2019 à 17h55min

« Les assureurs se doivent d’accompagner les évolutions technologiques et sociétales »

Le groupe Matmut est partenaire de l’édition 2019 de Futurapolis Toulouse. Nicolas Gomart, directeur général, explique pourquoi son groupe est présent à cette manifestation et pourquoi il est impliqué dans les mobilités du futur.

Nicolas Gomart, pourquoi retrouve-t-on la Matmut parmi les exposants sur le salon Futurapolis, dédié à l’innovation ?
Je ne pense pas que, spontanément, le grand public s’attende à voir un assureur présent lors d’un salon dédié à l’innovation. Mais il se trouve que l’assurance est au carrefour de beaucoup de domaines, dans le quotidien de nos concitoyens, que ce soit pour leur santé, leur logement, leurs transports… Nécessairement, les transformations rapides que nous vivons, la digitalisation de notre société, nous impactent. En tant qu’assureur, nous ne provoquons pas les évolutions technologiques et sociétales, mais nous les accompagnons. Si nous ne le faisions, pas, nous serions en décalage avec les attentes de nos sociétaires, pour la protection de leur cellule familiale, de leur santé, de leurs biens…
Le fait que Futurapolis soit une manifestation orientée vers le grand public, mais avec également un focus sur les chefs d’entreprises nous convient bien, puisque nous proposons des offres et services à la fois aux particuliers et aux professionnels.
Enfin, Toulouse et son agglomération constituent un bassin de population important et la Matmut est historiquement très implantée dans les principales zones urbaines. Futurapolis nous offre l’occasion d’aller au contact de nos sociétaires, sous une forme originale.

La Matmut est présente à Futurapolis principalement pour évoquer les mobilités du futur. En quoi est-ce un enjeu important pour une société comme la vôtre ?
Les visiteurs de Futurapolis retrouveront en effet sur le stand de la Matmut la mise en avant de deux de nos partenariats dans le domaine des mobilités. D’une part l’expérimentation Rouen Normandy Autonomous Lab, le premier service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes en Europe. Et d’autre part un véhicule de notre partenaire Akka Technologies, avec lequel nous venons de créer un think-tank, visant à apporter des solutions aux défis posés par la mobilité du futur.

Pourquoi cette thématique ?
Le Groupe Matmut assure plus de 2,7 millions de véhicules et l’assurance automobile des particuliers constitue encore son cœur de métier. Sur toute la chaîne de valeur, de la prévention des risques routiers à l’indemnisation des sinistres, en passant par l’exercice de notre devoir de conseil, nous travaillons de façon prospective et continue afin d’expérimenter, approfondir nos réflexions et in fine anticiper et adapter nos offres assurantielles, au bénéfice de celles et ceux qui nous font confiance. Pour ce faire, nous avons opté pour la voie partenariale, qui nous permet de valoriser notre expertise, sur la question des responsabilités et de la réglementation, par exemple, en nous associant à des entreprises au savoir-faire technologique avéré.

A quoi ressemblera l’univers assurantiel dans le futur ? Faut-il s’attendre à de grands bouleversements ?
Le slogan de Futurapolis est « Le futur est en avance » et je le reprendrais volontiers pour répondre à votre question, tant il est vrai que le secteur de l’assurance a déjà connu ces dernières années une réelle mutation, induite par la révolution digitale. Mais attention en matière d’innovation à ne pas uniquement penser intelligence artificielle ou high tech. Innover, au bénéfice de nos assurés, c’est aussi et surtout nous adapter efficacement à l’évolution des habitudes de consommations, aux tendances sociétales, par exemple, le glissement de la propriété du bien vers son usage, ou encore l’essor des pratiques liées à l’économie collaborative. Les assureurs adaptent et adapteront leurs offres, mais quoi qu’il en soit, doivent continuer à jouer leur rôle fondamental, en matière par exemple de garanties d’assistance, ou en cas de blessures corporelles, c’est-à-dire quand le coup dur survient.
Si l’on pense aux évolutions technologiques, pour la Matmut elles servent notamment à développer de nouveaux outils digitaux nous permettant d’améliorer la satisfaction de nos sociétaires ou proposer de nouveaux services, par exemple dans le domaine de la santé ou du logement. Dans le domaine des mobilités, comme je l’ai évoqué, il nous appartient d’accompagner leur évolution vers toujours plus de connectivité, avec donc, en filigrane, la question essentielle des données et de leur sécurité.
Crédits photo : SM - Matmut

La 8e édition de Futurapolis se tiendra à Toulouse les 14, 15 et 16 novembre 2018.
Plus d’informations sur : https://www.futurapolis.com/