ToulÉco

Publié le dimanche 3 juin 2018 à 20h13min par Philippe Font

Occitanie : les bons chiffres de l’économie régionale selon l’Insee

L’institut des statistiques a livré son étude annuelle sur les résultats de l’économie en Occitanie. Les chiffres sont globalement bons, même s’ils varient d’un secteur à l’autre. Les conséquences sur l’emploi sont positives.

Selon une étude publiée par l’Insee, tous les voyants sont au vert dans les différents secteurs de l’économie en Occitanie : transport, BTP, tourisme, aéronautique, le crû 2017 a été très bon. Et celui de 2018 s’annonce du même calibre, même si on attend un léger ralentissement. « L’emploi salarié continue de croître (+1,8% en Occitanie contre +1,6% en France, NDLR) alors que le chômage a baissé (-1,2%) soit 10,6%, alors qu’en France, il est de 8,6% », nuancent quand même les statisticiens de l’Insee.

L’embellie au niveau de l’emploi permet à tous les secteurs d’afficher de bons résultats : la construction qui a vu son activité progresser de 2,9%. L’embellie dans la construction s’explique par l’augmentation des mises en chantier, avec 51.500 logements (+28% dans le collectif et +18% dans l’individuel).

L’aéronautique et le spatial, les deux locomotives

Dans le transport, la bonne santé du secteur est due a l’embellie de l’aérien, boosté lui-même par la présence des compagnies low-cost qui représente 40% du trafic régional. L’ouverture de la ligne TGV entre Toulouse et Paris a permis au trafic du rail de redémarrer (+6,7%) tandis que le transport routier - surtout les poids-lourds - atteint des niveaux élevés, notamment sur l’axe entre Montpellier et Narbonne.

Secteur phare dans la région, avec 10% des emplois, l’aéronautique bénéficie de l’’augmentation du trafic international. Rappelons qu’Airbus a battu en 2017 son record de livraisons d’avions avec 718 appareils. L’agriculture affiche un visage plus contrasté : si la production animale connait des résultats à la hausse, hormis chez les palmipèdes en raison de deux épisodes de grippe aviaire, les autres domaines connaissent des situations plus hétéroclites : la viticulture a été victime d’intempéries (-17% de production), tandis que les fruits, notamment la pomme du Tarn-et-Garonne s’est bien vendue en raison des difficultés rencontrées par les producteurs italiens et polonais. Pour l’année 2018, l’Insee prévoit encore de bons résultats, même s’ils seront en légère baisse en raison du ralentissement de la croissance du PIB : seulement +0,2% au premier trimestre 2018.
Philippe Font

Sur la photo : Le secteur de la construction enregistre une hausse de 2,9% en 2017. Crédits : BTP-CFA Midi-Pyrénées.