ToulÉco

Publié le mardi 23 octobre 2018 à 20h34min par La Rédaction

Toulouse. Les dessertes routières du PEx sont terminées

Après deux ans de travaux, les nouvelles dessertes routières de 4,2 km permettant l’accès au Parc des expositions (PEx) de Toulouse sont terminées. Sur les communes de Beauzelle et Seilh, les derniers travaux ont notamment porté sur le prolongement de la RD 902 et la réalisation d’une trémie permettant l’accès sécurisé au PEx pour les piétons et les déplacements doux, notamment depuis la future station de tramway T1 .

L’ouverture de ce dernier tronçon devrait accélérer le désengorgement de l’échangeur de Garossos, du barreau routier Garossos-Gimenels et fluidifier la circulation sur les différents axes desservant Blagnac, Toulouse, Seilh, Merville, Cornebarrieu ou Mondonville.

D’un coût estimé de 375 millions d’euros, le PEx devrait ouvrir ses portes en février 2020. Il remplacera l’actuel parc des expositions situé sur l’Île du Ramier à Toulouse, et pourra accueillir une centaine de manifestations par an et 1 million de visiteurs. Le hall d’exposition affiche une superficie de 45.000 m² et le centre des conventions de 17.000 m² permettra d’héberger des manifestations allant jusqu’à 10.000 personnes.

1 Commentaire

  • Le 24 octobre à 13:45 , par Bertan

    « L’ouverture de ce dernier tronçon devrait accélérer le désengorgement de l’échangeur de Garossos, du barreau routier Garossos-Gimenels et fluidifier la circulation sur les différents axes desservant Blagnac, Toulouse, Seilh, Merville, Cornebarrieu ou Mondonville. »

    C’est toujours autant bouché au niveau de la RN224 et du coté de la RD2, ce barreau à juste repousser les bouchons plus haut.

    Pour rappel,
    En supplement du traffic qui sera generé par le PEX, depuis 2010 les commune suivante on progressés :
    Aussonne (6 922 habitants, +25%)
    Beauzelle (6 111 habitants, +24%)
    Blagnac (23 416 habitants, +10%)
    Cornebarrieu (6 426 habitants, +16%)
    Fenouillet (5 060 habitants, +3%)
    Gagnac-sur-Garonne (2 933 habitants, +8%) Mondonville (4 538 habitants, +49%) Saint-Jory (5 673 habitants, +15%) Seilh (3 109 habitants, +7%)

    Cela ne va pas s’arrêter avec les +15000 hab/an don près de 7000 rien que pour le Nord-Ouest toulousain.

    Le Nord-Ouest toulousain souffre d’un problème global de voiries et de transports en commun qui sont quasiment inexistants ou en tout cas a des cadençages inadaptés et très limités. Il abrite pourtant le plus grand pôle aéronautique de l’Europe et prochainement le futur parc des expositions de France avec ses 1 million de visiteur par an pour offrir aux Toulousains du centre un nouveau poumon vert sur l’île du Ramier. Ce secteur est aujourd’hui saturé et à ce jour, pas de projets de nouvelles voiries lancés.
    Parmi les projets non démarrés il y a le prolongement de la RD902 qui se veut être un axe structurant pour Tout le Nord au-delà de la Haute-Garonne.

    Un projet de prolongement de la RD902 jusqu’a la zone logisitque Eurocentre est dans les cartons depuis plus de 30ans.
    Elle permettrait de raccorder la RD902 à l’autoroute des deux mer A62.
    Un collectif nommé CapRD902 a lancé une petition qui aura bientôt depasser les 10000 signatures.
    La petition est trouvable sur google en tappant : « petition RD902 Change.org »

    En résumer, les raisons de la nécessité du prolongement de la RD902 sont multiples :
    - Entreprises : Raccordement du bassin d’emploi aéronautique à l’A62 et Eurocentre. Accessibilité à du foncier pour permettre l’expansion du tissu industriel toulousain. Raccordement du Parc des Expositions à l’A62.
    - Usagers : Accès à Toulouse, au PEX (1 Million de visiteurs par an) et aux bassins d’emploi dans un temps acceptable en redirigent les flux actuellement dispersés (de Seilh à Mondonville) sur une seule et même artère. Fluidifier le passage du péage de A62 Toulouse-Nord etc.
    - Riverains : Rétablir le cadre de vie des villes environnantes dont l’accroissement des flux nord-sud et est-ouest ont contribué à sa dégradation. Nous sommes à un point où les voiries ne sont plus adaptées (RD2, pont de Gagnac, RD63 etc.), les risques d’accidents sont élevés sans compter la pollution, engendrée par les longs fils de véhicules à l’arrêt, qui devient excessivement importante.
    - Articulation transport / urbanisme : Toulouse, avec ses 15.000 nouveaux habitants, est l’agglomération la plus dynamique de France, et doit être en capacité de déployer un maillage routier sur la partie nord-ouest, zone la plus sous-dotée du territoire.

Répondre à cet article