ToulÉco

Publié le mercredi 2 septembre 2009 à 20h53min par Martin Venzal

Les dirigeants d’Altran assignés devant le tribunal de Toulouse

Touché par la crise de l’industrie automobile, le groupe Altran a décidé d’engager un plan de départs volontaires portant sur 500 personnes en France, dont une cinquantaine sur son entité Sud-Ouest. Mais les salariés toulousains ne l’entendent pas de cette oreille.
L’autre actualité sociale de cet été concerne la société informatique Altran Sud Ouest. Annoncé au début de l’été, le plan de départs volontaires du groupe, qui porte sur 500 postes dont une cinquantaine dans la région Sud-Ouest, divise les salariés. Ainsi, à Toulouse, le comité d’établissement a rejeté ce (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte