ToulÉco

Publié le dimanche 9 septembre 2018 à 18h51min par Julie Rimbert

Pour le Medef Haute-Garonne, les entreprises d’Occitanie confirment la reprise

Le Top Eco, qui classe les 1400 entreprises de la région selon leur chiffre d’affaires, constate un retour d’optimisme chez les patrons, et une reprise dans tous les secteurs d’activités.

Les chefs d’entreprise sont confiants et la reprise est installée. C’est le constat positif du 31e hors série Top Eco, édité par le Medef Haute-Garonne, qui classe les 1400 premières entreprises d’Occitanie selon leur chiffre d’affaires. Parmi les nouvelles sociétés intégrées dans ce classement figurent des start-up issues de l’Internet des objets, comme CityMeo et Axible Technologies incubées à l’IOT Valley, ou encore des entreprises de la robotique telle Naio Technologies, qui ont dépassé le million d’euros.

Selon cette enquête, une hausse des chiffres d’affaires des sociétés de 3 à 4% est constatée, signe que les chefs d’entreprise ont repris confiance dans l’économie française. Ces augmentations sont cependant disparates selon les secteurs d’activités. Moteur de l’économie régionale avec le géant aéronautique Airbus, l’industrie métallurgique affiche 4% de croissance en 2018, après les 5% de croissance l’année précédente. Avec 200.000 salariés en Occitanie, le secteur est toujours porteur avec une hausse de 1.5% des emplois par an.

Le numérique garde le vent en poupe

En 2017, c’est le numérique qui a été le secteur le plus dynamique avec 63.100 salariés dans la région. La branche représente 4% des entreprises et 12% des créations d’entreprises. « L’activité cette année est la plus haute depuis 2011 et cela va durer puisque la croissance est estimée à 3% d’ici 2019 », assure Philippe Frey, du Syntec Occitanie. « Malheureusement, nous avons du mal à recruter certains profils par manque d’étudiants ».

Face à cette reprise économique, le moral des chefs d’entreprise est au beau fixe et ils ont confiance dans l’avenir. Selon une enquête du Medef 31 auprès de 150 entreprises, 83% des patrons déclarent que le premier semestre a été "bon ou très bon", ils sont 80% pour le second semestre. Un optimiste qui rassurent les dirigeants, dont 75% pensent embaucher cette année. « Le contexte pour les entreprises est plus favorable avec le gouvernement actuel, c’est pourquoi elle doit rester au coeur du jeu », souligne Pierre-Marie Hanquiez, président du Medef 31. « Il faut continuer cette dynamique, et les réformes attendues. Ce n’est pas le moment de ralentir mais d’accentuer ».
Julie Rimbert

Sur la photo : Le géant Airbus reste le moteur de l’économie régionale. Crédit : Hélène Ressayres - ToulÉco