ToulÉco

Publié le jeudi 16 mai 2019 à 20h15min par Johanna Decorse

Made In Occitanie. BassMe monte le son à fond la caisse

Développé à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le casque BassMe qui se porte en bandoulière sur l’épaule projette ondes et vibrations pour « un vrai ressenti du son ». Son concepteur espère le commercialiser à l’international.

Nouveauté présentée au dernier CES de Las Vegas, le caisson de basses personnel BassMe a multiplié les touches à l’international. Développée par la société perpignanaise Studio Duroy, cette innovation prend la forme d’un casque à porter en bandoulière sur l’épaule, qui projette ondes et vibrations pour « un vrai ressenti du son ».

« BassMe se connecte en Bluetooth au casque audio et se positionne sur la poitrine. Le corps fait caisse de résonance, ce qui permet une vraie immersion dans la musique, le cinéma ou les jeux vidéo », explique Albert Duroy, son inventeur. Ce casque sensoriel, présenté dans sa version de prototype industrialisable, a déjà séduit des distributeurs coréens, japonais ou américains qui ont formalisé des précommandes. Reste maintenant à lancer la production.

Une levée de fonds mi-2019

Les quatre associés du projet BassMe, hébergés à Tecnosud, espèrent boucler une levée de fonds de 800.000 euros d’ici mi-2019 pour parvenir à un minimum de 5000 unités dans l’année et financer leur déploiement dans les salles de cinéma françaises. La mise sur le marché via les grandes enseignes de la distribution est prévue fin 2019.

Côté fabrication, ils ont prévu de faire appel à des entreprises de plasturgie des Pyrénées- Orientales et de l’Hérault et d’importer les composants électroniques en attendant de trouver des fournisseurs locaux.
Johanna Decorse

Sur la photo : Albert Duroy, l’inventeur de BassMe. Crédits : DR