ToulÉco

Publié le dimanche 4 décembre 2016 à 18h09min

Maison Samaran : « Nous restons des artisans »

Publirédactionnel en partenariat avec

Partenaire historique du TFC, la Maison Samaran est un acteur important de la production agroalimentaire toulousaine.

Christophe Samaran, vous êtes le directeur général de Samaran. Pouvez-vous rappeler l’histoire de votre entreprise familiale ?
Notre entreprise a été fondée en 1968 aux portes de Toulouse, avec pour volonté de perpétuer un savoir-faire traditionnel autour des foies gras, des diverses recettes régionales de canard et des produits du sud-ouest. Nous employons aujourd’hui une quarantaine de personnes pour un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros.

Pourquoi vous êtes-vous dotés dernièrement d’une nouvelle conserverie ?
Nous avons souhaité bénéficier d’un outil de production plus moderne, offrant une plus grande capacité de stockage et assorti d’une boutique pour les professionnels et les particuliers aux nord de Toulouse. Nous restons une entreprise familiale et artisanale, qui travaille exclusivement avec des éleveurs du Gers et de Midi-Pyrénées.

Qu’en est-il de votre réseau de boutiques ?
Après avoir agrandi et restauré notre magasin au 18 place Victor Hugo en 2007, nous avons entièrement rénové notre boutique de Tournefeuille en 2012, notre loge du marché Victor-Hugo en 2013, et ouvert notre boutique rue de Rémusat, dédiée aux colis cadeaux et aux produits du sud-ouest en 2014. La loge du marché Saint-Cyprien a été rénovée l’année dernière et celle des Carmes suivra. Nous nous appuyons également sur notre rôtisserie située à Victor-Hugo, qui peut accueillir des événements professionnels, et avons maintenu le point de vente de Tournefeuille malgré le transfert de la conserverie. Enfin, nous comptons toujours une franchise à Menton, dans les Alpes-Maritimes.

Pourquoi êtes-vous partenaire du TFC ?
Nos liens avec le club sont très anciens et je reste moi-même un véritable passionné de foot dont le coeur bat pour le TFC. Lors de certains événements, c’est également notre chef cuisinier Benjamin Désiré qui officie à la brasserie Le 1938.

L’actu du groupe

Samaran tourne à plein régime en ce mois de décembre, enregistrant jusqu’à l’équivalent de quatre mois de chiffre d’affaires. Le foie gras et les divers produits festifs se retrouvent sur toutes les tables de réveillons. Sans oublier les colis cadeaux de la maison destinés aux particuliers et aux professionnels pour se faire plaisir ou faire plaisir, avec de nombreuses compositions adaptées aux plaisirs de chacun mais toujours avec des bons produits gastronomiques du sud-ouest toulousain. À la rôtisserie, le chef Benjamin Désiré propose également de nombreux plats traiteurs pour ces fêtes de fin d’année.