ToulÉco

Publié le jeudi 28 mars 2019 à 19h25min par La Rédaction

Brexit : la région Occitanie adopte un plan d’actions pour aider les entreprises concernées

Alors que l’incertitude sur les modalités du Brexit demeurent toujours aussi importantes, les élus régionaux réunis jeudi en assemblée plénière ont débattu des incidences économiques de la sortie du Royaume-Uni de l’Europe en Occitanie. Un plan d’actions avec des mesures d’accompagnements spécifiques pour les entreprises concernées a également été adopté.

En 2018, environ 8000 entreprises d’Occitanie ont commercé avec le Royaume-Uni, pour un montant global de plus d’1,2 milliard d’euros. La Haute-Garonne (61%) l’Hérault (8%), et le Gard (6%) sont les plus concernés. Les principaux produits exportés concernent la construction aéronautique et spatiale (53,6%), l’industrie agroalimentaire (11,9% dont 6.4% pour les boissons) et agricoles, avec la sylviculture, la pêche et l’aquaculture (6,8%).

Dans le secteur aéronautique, Airbus a anticipé le Brexit en mettant en place une liaison aérienne entre le Royaume Uni et l’Occitanie pour améliorer les flux logistiques. Les élus de la Région ont rappelé leur vigilance sur les incidences pour les plus petits sous-traitants. Enfin, dans le secteur agro-viti (qui représente 100 millions d’euros d’export), l’inquiétude est grande pour les 262 produits sous signe officiel de qualité.

Face à ce constat, les élus régionaux ont adopté des mesures d’accompagnement spécifiques pour les filières concernées, tandis que les pass et contrats Export permettront d’aider les entreprises confrontées aux nouvelles formalités douanières et sanitaires avec le Royaume-Uni. A noter que dès cette année, l’agence de développement économique Ad’Occ aura recours à des consultants spécialisés dans la prospection sur le Royaume-Uni. Ses équipes ont également prévu d’organiser un séminaire spécial Invest in London.