ToulÉco

Publié le mardi 3 octobre 2017 à 18h30min par Johanna Decorse

Mine de Salau : premiers résultats négatifs sur l’amiante

Selon la préfecture de l’Ariège, les résultats des premières mesures dans l’air visant à contrôler la présence d’amiante dans l’entrée de l’ancienne mine de tungstène de Salau, en Ariège, sont négatifs. Les prélèvements avaient eu lieu le 20 septembre. Les services de l’État indiquent néanmoins que « cette mesure ne permet, ni de caractériser l’air ambiant de toute la mine (…) ni de caractériser l’amiante naturelle dans la roche. Elle ne permet pas, non plus, de caractériser l’amiante aux postes de travail dans la mine ».

Les prochaines étapes consisteront en une « visite de sécurité des galeries » : il s’agira de mesurer le niveau de poussières (amiante et autres) dans les galeries et dans un second temps d’évaluer les autres risques liés à la structure de la mine (éboulements, trous…). L’étape suivante sera l’étude approfondie du risque amiantifère dans la roche. C’est le gros du travail de recherche sur l’amiante qui devrait durer plusieurs mois. Elle fera l’objet d’une tierce-expertise menée par un géologue et une métrologue de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (Anses), désignés par l’État.

Les résultats de l’analyse de roches devraient intervenir début 2018. La question de l’amiante, déterminante pour la réouverture ou non de la mine de Salau, sera en passe d’être tranchée. Les opposants à la réouverture de la mine estiment que « le taux d’humidité est tel qu’il ne peut y avoir aucune poussière dans l’air ».

1 Commentaire

Répondre à cet article