ToulÉco

Publié le jeudi 11 octobre 2018 à 21h01min par Armelle Parion

Depuis Toulouse, Mountpass développe le tourisme à vélo à l’échelle européenne

La start-up toulousaine rassemble sur sa plateforme collaborative 6000 itinéraires pour des séjours à vélo en Europe. Elle vient de signer un accord avec SEH, la quatrième chaîne hôtelière de France, et développe ses partenariats avec les loueurs et les transporteurs.

« Le tourisme à vélo représente un marché de deux milliards d’euros en France », souligne le directeur général et fondateur de Mountpass, Frédéric Blavoux. Ce passionné de cyclisme a souhaité remédier à l’absence d’application en ligne pour trouver de bons itinéraires vélos. Il se félicite d’attirer désormais 200.000 visiteurs par mois sur sa plateforme communautaire, gratuite pour les utilisateurs. Mountpass recense des itinéraires et des boucles, mais aussi des bons plans pour les séjours des voyageurs à deux-roues, qu’ils soient amateurs de balades douces ou sportifs de bon niveau.

Trois ans après sa création, le site réunit 70.000 membres actifs, et rassemble 6000 parcours et 1600 hébergements partenaires. « Nous venons de mettre la version anglaise en ligne, et nous souhaitons proposer des versions allemande et néerlandaise. Nous valorisons d’abord les itinéraires français auprès des Européens, mais le but est d’être accessible partout en Europe d’ici 2020 ».

4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022

La start-up vise les 4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, grâce au développement de services destinés à la fois aux particuliers (location de vélos, transfert des bagages, etc.) et aux professionnels du tourisme. « Nous développons les partenariats avec les offices de tourisme et les conseils départementaux, pour lesquels nous faisons de la promotion via des jeux concours par exemple, mais aussi avec les hébergeurs, pour les aider à structurer leur offre pour les cyclistes ».

Mountpass propose ainsi la création de parcours aux portes des établissements indépendants ou des chaînes comme Vacalians et Ethic Etapes. Un protocole d’accord vient d’être signé avec la chaîne hôtelière française SEH, qui rassemble quatre enseignes et 600 établissements. Les hébergements, référencés gratuitement sur la plateforme, paient ensuite s’ils veulent bénéficier des services de Mountpass.

« Nous avons mis trois ans à construire l’outil et la communauté. Nous espérons être rentables en 2019 avec 250.000 euros de chiffre d’affaires », explique le dirigeant. Trois à cinq salariés devraient étoffer en 2019 l’équipe actuelle : développeurs, responsable du marketing digital et commerciaux.

Séjours à la carte

Mountpass souhaite également devenir la plateforme d’organisation de séjours à vélo à la carte de référence pour les particuliers. « Dans un domaine, où les offres sont souvent chères et limitées en nombre de destinations, nous nous distinguons en proposant des parcours à la carte. Nous lancerons au printemps prochain le service transport de bagages ».

Des discussions sont en cours avec d’autres chaînes de campings, d’hôtels, et de chambres d’hôtes. Dans un an, la plateforme prévoit de proposer 25.000 parcours. Les hébergements, les cyclistes, les clubs et les destinations sont invités à enrichir les contenus.
Armelle Parion

Sur la photo : Frédéric Blavoux, le fondateur de Mountpass. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco