ToulÉco

Publié le jeudi 16 novembre 2017 à 20h25min par La Rédaction

Mouvement social à la Banque de France à Toulouse et en Occitanie

La semaine sociale a été chargée à la Banque de France : les salariés de l’établissement en Occitanie ont observé une journée de grève mardi (70% de participation selon les syndicats) et déployé une banderole devant la Banque de France à Toulouse afin de rappeler leur opposition au plan Ambition 2020 porté par le gouverneur François Villeroy de Galhau.

Alors que les syndicats dénoncent un quatrième plan social depuis 2003 et comparent même l’ambiance au sein de l’établissement à celle qu’a pu connaître Orange il y a quelques années, la direction défend son plan. Celui-ci vise selon elle à maintenir « des services sur tout le territoire, pour tous les Français et les PME et des coûts réduits pour la collectivité ».

Une vision stratégique que conteste les syndicats réunis en intersyndicale, même celui des cadres s’est joint au mouvement, chiffres à l’appui : « En Occitanie nous allons passer de 480 à 315 agents d’ici 2020. Et dans les départements, les Banque de France n’assureront que l’accueil aux particuliers. Tous les services aux entreprises seront centralisés sur Toulouse et Albi », déplore Christian Navarro, secrétaire du CE et porte-parole de l’intersyndicale regrettant « la dégradation du service public ». En 2020 les agents ne seront plus que 9800, au lieu de 13.000 aujourd’hui.
En 2016, la Banque de France a enregistré 7 milliards d’euros de bénéfices.