ToulÉco

Publié le vendredi 30 novembre 2018 à 18h42min

Muriel Avinens : « Montpellier est un site stratégique pour le rayonnement de Dell en Europe »

En partenariat avec :

Muriel Avinens, qui co-dirigeait depuis septembre 2017 Dell EMC Montpellier, vient de prendre la direction du site héraultais du fournisseur américain de solutions IT, qui emploie aujourd’hui plus de 950 collaborateurs. Entretien.

Vous venez d’être nommée Directrice de Dell EMC Montpellier, quel a été votre parcours au sein de cette entreprise ?
Muriel Avinens : « En 2019, cela fera 20 ans que j’ai rejoint Dell. Etudiante à Montpellier Business School, j’y suis entrée en 1999 pour effectuer mon stage de fin d’études au sein du service commercial. Recrutée comme ingénieur commercial dans la foulée, j’ai ensuite évolué vers différentes fonctions au sein de ce service, avant d’en prendre la direction, puis il y a 3 ans de me voir confiée la co-direction du site de Dell EC Montpellier. Fondé en 1992, ce site fédère actuellement plus de 950 collaborateurs, ce qui en fait le premier employeur privé de la métropole Montpelliéraine. »

Quelles sont ses domaines d’activités ?
« Depuis Montpellier est pilotée l’ensemble de l’activité commerciale pour la France, l’Italie et l’Espagne. Le site abrite également un important pôle de support technique, opérationnel pour 36 pays. En l’occurrence, l’une des particularités du site de Montpellier est sa diversité puisqu’il fédère 36 nationalités parmi ses collaborateurs. C’est un site stratégique pour le rayonnement de Dell en Europe. »

Quel est le profil de vos clients en Occitanie ?
Muriel Avinens : « Comme à l’échelle nationale, le spectre de clientèle du site montpelliérain est très large et couvre tous les secteurs d’activité. Dans le secteur public, nous travaillons notamment avec des instituts de recherche, des universités, ou encore avec le CHU de Montpellier. Nous comptons également comme clients de grandes entreprises privées, comme par exemple le groupe de mode enfantine Orchestra. »

A Montpellier, Dell a tissé des partenariats avec des acteurs locaux, notamment dans le domaine de la formation. Quels sont les objectifs de ce type d’initiatives ?
« Chez Dell, la responsabilité sociétale de l’entreprise (ndlr : RSE) est un engagement fort, que nous déclinons au niveau de l’écosystème local. Ainsi, nous sommes depuis plusieurs années partenaires de Face Hérault (ndlr : Fondation Agir Contre l’Exclusion), avec qui nous avons créé la première école du numérique dans l’objectif de favoriser l’égalité des chances et la diversité qui est, à nos yeux, un facteur de richesse. De la même manière, nous accueillons dans nos locaux des jeunes en classe de collège à la découverte de l’entreprise et nous intervenons dans les écoles, notamment pour sensibiliser les jeunes filles à s’ouvrir au numérique et leur donner envie de travailler dans le secteur IT. Nous participons aussi à des initiatives liées au recrutement, comme par exemple le Forum JobsTIC organisé mi-novembre à Montpellier. »

Comment travaillez-vous avec l’écosystème French Tech local ?
« Nous avons tissé un partenariat fort avec le BIC de Montpellier (ndlr : classé en 2018 2e meilleur incubateur mondial – voir article), avec qui nous accompagnons des startups dans leur développement. En particulier, nous leur proposons dans le cadre du programme « Dell for entrepreneurs » du coaching et du mentoring, ainsi que des « master class » sur des sujets divers, comme par exemple le big data. »

Quelles sont vos perspectives de développement pour 2019 ?
Muriel Avinens : « Nous allons continuer à nous développer et à recruter, principalement pour étoffer notre pôle de compétences commerciales. Nous avons de sérieux atouts pour attirer les talents, sachant que cette année encore, Dell qui est titulaire du label « Great place to work » figure dans le peloton de tête des entreprises où il fait bon travailler… »
Propos recueillis par Chantal Delsouc, MID e-news
Photo DR