ToulÉco

Publié le lundi 9 juillet 2018 à 18h21min par Philippe Font

Nissan : le constructeur a pris le virage du numérique

Dossier : Automobile, les grandes manœuvres à Toulouse 2/4

Le constructeur japonais est installé à Toulouse à travers quatre concessions. Celle de Labège a été reconfigurée il y a quelques mois sur un modèle « tout numérique ». Un concept qui répond aux attentes des clients et des vendeurs de Nissan.

Chez le constructeur japonais, le numérique est partout, de la concession automobile à la voiture. Ouvert en 2017, le nouvel espace de vente Nissan Laudis, propriété du groupe né de la fusion de Peyrot et Reflexomobile en juin 2016 et implanté à Labège, a permis à la marque nippone de doper ses ventes sur la Ville rose : 1400 voitures vendues en 2017. La configuration du nouvel espace de vente a joué en faveur de ces bons chiffres, décrypte Philippe Fanton, le directeur de la concession.

« Il était nécessaire de changer notre façon de travailler et de vendre, ici le client doit se sentir comme chez lui ou au bureau. » Quand il franchit les portes de la concession Nissan Laudis, le futur acquéreur retrouve les mêmes repères et le même environnement que sur le site Web de la marque. « Et comme les trois quarts des clients ont navigué sur notre site avant de venir, une fois sur place, ils ne sont pas dépaysés », confirme Philippe Fanton. Au milieu de l’immense showroom, les derniers modèles de la marque japonaise exhibent leurs formes et leurs couleurs.

Moderniser la marque Nissan

Dans l’immense espace ouvert, les commerciaux conseillent les clients sur leur future acquisition depuis un ordinateur ou une tablette. « Si on peut faire un parallèle, on peut dire que ce nouveau genre de concession s’inspire des Apple Store », ajoute le directeur de Nissan Laudis. À terme, les sites de Muret, Montauban et Toulouse États-Unis seront eux aussi convertis au numérique dans les trois ans à venir. Cela correspond à une demande de la marque, dans le but de moderniser et de rajeunir l’identité de Nissan.

Une modernisation qui passe également par la commercialisation de nouveaux modèles. 2018 a vu l’arrivée de la nouvelle LEAF, le modèle électrique de Nissan, avec deux nouveautés majeures : une autonomie accrue (400 km au lieu de 300km) et surtout l’arrivée de l’e-Pedal ou pédalier intelligent. Une seule pédale qui permet à la fois d’accélérer ou de freiner, après avoir activé un commutateur près du levier de vitesse. « La voiture électrique est un marché en pleine progression, l’objectif est d’en commercialiser une dizaine par mois »,ajoute Philippe Fanton. Preuve que la voiture électrique a de beaux jours devant elle chez Nissan : un modèle avec une autonomie de 500 kilomètres est attendu en 2019.
Philippe Font

Sur la photo : Philippe Fanton, directeur de la concession Nissan à Labège. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

1 Commentaire

Répondre à cet article