ToulÉco

Publié le mercredi 28 mars 2018 à 20h06min par Philippe Font

Olivier Rondolotto : « Nous réfléchissons à installer Centrakor ailleurs en Europe »

En douze ans, l’enseigne toulousaine Centrakor est devenue un des poids-lourds du discount de la décoration en France. Pour son PDG, Olivier Rondolotto, cette réussite s’explique par un contexte favorable, mais aussi par la capacité de son groupe à saisir des opportunités.
En 2004, vous rachetez Centrakor, une société en difficulté. Aujourd’hui c’est la deuxième enseigne derrière Gifi avec 700 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017. Comment expliquez-vous cette évolution ? Au delà du travail fourni, je pense que nous nous sommes trouvés au bon moment et au bon (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte