ToulÉco

Publié le dimanche 4 novembre 2018 à 19h53min par Philippe Font

A Toulouse, Kiosk Food Court passe à table

Après avoir créé Novakiosk il y a deux ans, Axel Garrigues et Alain de Bastard ont fondé Kiosk Food Court. La nouvelle société souhaite installer des kiosques de restauration sur des lieux de passages importants.

Que de chemin parcouru. On avait laissé Axel Garrigues et Alain de Bastard en février 2016 alors qu’ils venaient de lancer Novakiosk : leur entreprise commercialise des kiosques ambulants pour les entreprises de services et de restauration. Autonome concernant les fluides et l’énergie, les kiosques de la PME des deux Toulousains avaient pour objectif de réinventer le commerce de rue en proposant un produit de qualité et intégré à son environnement.

Deux ans plus tard, le pari des deux trentenaires toulousains est réussi : avec 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2018, Novakiosk a depuis produit une quarantaine d’unités, ils ont installé leurs kiosques à l’Écluse à Toulouse, et déménagé dans des locaux plus grands afin d’absorber le surplus d’activité. L’entreprise fait travailler une vingtaine de personnes. « Notre clientèle est composée à 95% par la restauration notamment des grands comptes, des chaînes d’hôtels ou des centres de vacances, ainsi que la restauration collective », indiquent Axel Garrigues et Alain de Bastard. Mais les deux jeunes entrepreneurs ne comptent pas s’arrêter là. Dans le prolongement de Novakiosk, ils ont créée il y a quelques mois Kiosk Food Court.

100.000 repas par an

« L’idée est d’implanter des lieux de restauration sur des emplacements numéro 1, là où les flux de passages sont importants, et des sites de vie là où cela n’existe pas », avance Axel Garrigues. Le premier a ouvert le 22 octobre. Il sera pleinement opérationnel le 5 novembre à Toulouse près de la station Faculté de pharmacie de la ligne B du métro. L’ensemble est composé de cinq kiosques en bois avec terrasse, fabriqués par Novakiosk à Toulouse, et abritant autant de lieux de restauration (pizza, burgers, salades, etc.). Avec plus de 5000 usagers quotidiens empruntant le métro à cette station, les deux fondateurs tablent sur 100.000 repas par an.

Les cinq premiers emplacements sont exploités par la société Mididelice. L’objectif à terme est d’abriter des restaurateurs ayant pignon sur rue et souhaitant diversifier leur activité. Volonté des deux fondateurs de maîtriser toute la chaîne de décision, Kiosk Food Court maîtrise la communication digitale, le marketing, la configuration, les branchements des kiosques, l’hygiène et la propreté des lieux. « De cette façon le restaurateur peut se concentrer uniquement sur son activité », assure Alain de Bastard. A terme, Kiosk food Court souhaite ouvrir un nouveau lieu à Toulouse d’ici six mois - les discussions avec la municipalité sont en cours - et espère se développer prochainement à Montpellier.
Philippe Font

Sur la photo : Alain de Bastard et Axel Garrigues, les deux fondateurs de Novakiosk ont créé Kiosk Food Court. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco