ToulÉco

Publié le jeudi 31 janvier 2019 à 22h25min par Martin Venzal

Occitanie. Une journée régionale dédiée aux innovations et aux énergies nouvelles

Des innovations, des start-up, des chercheurs et un grand concours : la recette de Occitanie Innov, les rencontres de l’innovation en Occitanie ne change pas. Mais les tendances évoluent, avec un accent porté sur les énergies nouvelles pour l’édition 2019.

Avec 2500 visiteurs attendus, 237 exposants et 2000 rendez-vous d’affaires organisés, la journée Occitanie Innov reste le grand rendez-vous de l’innovation portée par le Conseil régional et Ad’Occ, son agence de développement économique. Jeunes pousses, PME, plateformes technologiques, centres de recherches et autres pôles et clusters s’étaient ainsi donnés rendez-vous ce jeudi 31 janvier à Diagora Labège près de Toulouse. « L’innovation permet de créer de nouvelles activités et donc de l’emploi sur notre territoire », martèle Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du Développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur au sein de la région Occitanie. « Et c’est la raison pour laquelle nous avons mis en place une large palettes d’outils de financements dédiées à l’innovation qui vont des contrats d’expertises aux appels à projets thématiques en passant par les Pass et les Contrats Innovation. »

L’une des thématiques de l’édition 2019 est celle des énergies nouvelles. Biométhane, hydrogène, éolien flottant… Autant de sujets porteurs sur lesquels se positionne un grand nombre de PME et de jeunes pousses, dont certaines ont ainsi été couronnées par des trophées à l’occasion du concours des Inn’Ovations qui a clôturé la journée. Ainsi, Water Horizon, start-up basée à Toulouse, a remporté le trophée de l’énergie positive avec son dispositif de batterie stockant la chaleur perdue des sites industriels. Ou encore Nereus, entreprise héraultaise d’une trentaine de salariés qui a mis au point un procédé innovant de tri des déchets liquides qui pourrait servir aux énergéticiens méthaniseurs.

Les nurseries artificielles de Ecocean

Mais le concours a aussi récompensé des innovations sociales (Mimbus et son simulateur virtuel pour la formation), industrielles (Infaco et son nouveau sécateur électrique), de santé (RegenLife et sa thérapie prometteuse contre les maladies neurodégénératives) ou encore écologique (Ecocean et ses nurseries artificielles à destination des marinas).

Enfin, la technologie de pointe n’était pas oublié. Le toulousain Synapse Développement a été primé pour son robot conversationnel de nouvelle génération, tandis que le montpellierain Numalis se voit récompenser pour son correcteur de calcul informatique utile dans les domaines de l’aéronautique et du spatial notamment. Le grand prix du concours Inn’Ovations, doté d’une enveloppe de 45.000 euros, couronne une start-up industrielle. Norimat, basée à Labège près de Toulouse, a mis au point un procédé de fabrication de pièces complexes révolutionnaire en terme de rapidité et de résistance. De quoi conforter la reconnaissance de cette jeune entreprise qui prépare activement sa première levée de fonds.
M.V.

Sur la photo :

Les lauréats du concours Inn’Ovations

  • Grand Prix : Norimat (Haute-Garonne)
  • Coup de cœur : Nereus (Hérault)
  • Start-up de l’année : Numalis (Hérault)
  • Entreprise de l’année : Synapse Développement (Haute-Garonne)
  • Entreprise internationale de l’année : Mimbus (Haute-Garonne)
  • Innovation dans les territoires : Infaco (Tarn)
  • Produit ou service du futur : RegenLife ( Hérault)
  • Trophée de la mer et du littoral : Ecocean (Hérault)
  • Trophée de la montagne : Youstiti (Hautes-Pyrénées)
  • Trophée de l’énergie positive : Water Horizon (Haute-Garonne)