ToulÉco

Publié le lundi 10 octobre 2016 à 21h15min par Philippe Font

Parité : les femmes seront davantage représentées au sein de la CCI de Toulouse

Lors du prochain scrutin des chambres de commerce et d’industrie, les femmes feront leur entrée en force dans les assemblées élues de chefs d’entreprise, alors que jusqu’à présent elles s’y trouvaient largement en minorité. Une nouvelle configuration souhaitée par le législateur.

Lors des élections qui se déroulent du 20 octobre au 2 novembre et en vertu de la loi du 4 août 2014, pour la première fois la parité sera appliquée aux binômes de candidats se présentant simultanément à la CCI de Toulouse et à la CCI de Région Occitanie.

Ainsi, sur les 53 sièges à pouvoir au sein de la nouvelle assemblée de la CCI de Toulouse, 46 sièges seront attribués à des binômes de chefs d’entreprise homme-femme. La nouvelle assemblée comptera donc a minima 23 femmes, voire plus puisque 7 sièges supplémentaires seront attribués à des candidats hors binômes.

L’instauration de cette règle de parité est une évolution de taille quand on sait que lors du dernier scrutin en 2010, au niveau national, seules 14% de femmes ont été élues dans les Chambres de commerce et d’industrie avec de grandes disparités selon les secteurs : dans le commerce les femmes ne représentaient que 21% des élus, 14% dans les services et 10% dans l’industrie.

Rétablir un équilibre

Lors de la dernière mandature, seules cinq femmes (sur 52 élus) siégeaient à la CCI de Toulouse. Une situation qui confirme néanmoins de grandes disparités : seul un tiers des créateurs d’entreprise sont des femmes. C’est pour rétablir un certain équilibre que le gouvernement a décidé de légiférer et d’instaurer cette parité.

« C’est une très bonne nouvelle, toutes les femmes dirigeantes que je connais sont ravies de cette parité », se félicite Carole Zisa-Garat, la fondatrice de Telegrafik persuadée qu’il est parfois nécessaire de forcer le destin afin d’imposer certaines choses. La parité en fait partie. « Durant les cinq ans de mandat, je suis persuadée que les femmes élues pourront amener des qualités différentes, notamment sur leur capacité de gestion et de management, ajoute encore Carole Zisa-Garat. L’important étant d’être cohérente et efficace ».
Philippe Font

Photo Fotolia - DR