ToulÉco

Publié le mercredi 4 octobre 2017 à 21h52min par Audrey Sommazi

Pause gourmande dans la petite chapelle Sixtine toulousaine

Le café-boutique situé dans l’enceinte de la chapelle des Carmélites allie l’utile et l’agréable à l’histoire du patrimoine toulousain. L’occasion de visiter ce bijou baroque du XVIIe siècle encore trop méconnu du public.

On entre dans ce qu’on appelle la petite chapelle Sixtine par la rue du Périgord, après avoir passé une lourde porte colorée. De l’extérieur rien ne laisse deviner le spectacle qui nous attend : un plafond entièrement peint de motifs baroques en trompe-l’oeil et des murs recouverts d’immenses tableaux, oeuvres du peintre toulousain Jean-Pierre Rivals, qui s’est inspiré de la chapelle Sixtine. Son travail a été repris entre 1747 et 1751 par son successeur Jean-Baptiste Despax.

À gauche de la chapelle des Carmélites, dont la première pierre fut posée en 1622, une cour a été aménagée avec des tables et des chaises basses qui attendent chalands et touristes à l’ombre des arbres. En effet, la ville de Toulouse, propriétaire de ce patrimoine depuis 2007, a ouvert dès juin un café-boutique en journée, un havre de paix loin du brouhaha des rues du Taur et de Rémusat. « Je suis une fanatique de lieux conviviaux autour des livres, affirme Nicole Miquel-Belaud, élue municipale à la lecture publique. De plus, les étudiants de la bibliothèque d’étude et du patrimoine réclamaient un café pour se retrouver. »

Produits inspirés

Sur le zinc : uniquement des produits locaux et frais, assure Nicolas Galiana, responsable des boutiques et cafés des musées à la mairie de Toulouse. Parmi les sucreries, on trouve le fameux brookie - mélange entre un cookie et un brownie - de la Toulousaine Mademoiselle Yumi. La biscuiterie tarnaise Les Mirliflores cuisine des gâteaux inspirés des recettes de nos grands-mères. Les Boules de poilus à la noisette et à la fleur d’oranger ainsi que les Massepains au chocolat sont un délice.

Pour se désaltérer, rien de mieux qu’un jus de fruit à la pomme et à la framboise du domaine Laffitte, situé dans le Tarn-et-Garonne, une eau de source ou encore un thé vert de la marque La chapelle des Carmélites. Question prix, ils sont volontairement bas. Le café est à 1 euro, le gâteau à 3. Ce nouvel espace est aussi une boutique de cadeaux. De quoi ramener dans sa valise, pêle-mêle, un joli carnet à spirale, une carte postale dorée inspirée des dorures de la chapelle, un beau livre sur l’art baroque ou encore un guide touristique sur Toulouse.
Audrey Sommazi
Photos Hélène Ressayres - ToulÉco

Pratique

Le café-boutique de la chapelle des Carmélites est ouvert jusqu’au 31 octobre, du mardi au dimanche de 11h30 à 17h30. 1, rue du Périgord, 31000 Toulouse.