ToulÉco

Publié le dimanche 26 novembre 2017 à 19h33min par Audrey Sommazi

Peinture d’avions. L’avenir se dessine en couleurs pour Sabena Technics

Avec une troisième salle de peinture de 5000 m² dédiée aux monocouloirs, la société de maintenance aéronautique Sabena Technics renforce son implantation sur le secteur de la peinture d’avions à Toulouse.

De quatre-vingt-cinq avions neufs peints par an, Sabena Technics s’apprête à augmenter la cadence pour atteindre les 120 monocouloirs en 2018. La société de maintenance aéronautique (structure et équipement de l’avion, hormis les moteurs) se dote d’une nouvelle salle de peinture de 5000 m². Les travaux de ce troisième hangar à qui a nécessité un investissement de 8 millions d’euros démarrent en janvier prochain. L’activité débutera en novembre 2018.

En 2015, Sabena Technics avait construit pour un montant de 16 millions d’euros deux hangars de peinture en bout des pistes de l’aéroport Toulouse-Blagnac à Cornebarrieu, à proximité immédiate du Delivery Center d’Airbus, dédiés exclusivement à la famille des A320 d’Airbus. À cette date, l’avionneur européen, qui fait peindre une partie de ses avions en interne et par STTS, avait alors trouvé un nouveau partenaire pour une durée de quinze ans, qui lui permettait d’augmenter les cadences de fabrication.

Recrutement de quarante personnes

Désormais, avec ce troisième atelier de peinture, Sabena Technics affiche sa volonté de développer cette activité. « Stratégiquement on veut grandir et augmenter notre chiffre d’affaires d’un tiers », affirme Pascal Pastor, son directeur général. Pour y parvenir, la société se structure en interne afin que le site de Toulouse devienne « le centre d’activité peinture » du groupe, qui pèse 450 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 2200 personnes.

D’une part, l’entreprise « rapatrie ses forces de l’atelier de peinture de Dinard pour les centraliser » sur un unique lieu. Et d’autre part, elle vise de nouveaux marchés, comme celui de la peinture des ATR et des avions militaires de Dassault. Elle s’invite aussi sur le secteur des avions peints d’occasion, dont les clients sont les compagnies aériennes et les loueurs d’avion.

Pour accompagner son développement, le site de Toulouse renforce ses effectifs pour passer de 80 à 120 salariés en 2018.
Audrey Sommazi

Sur les photos : en haut, un salarié de Sabena Technics Toulouse peint un Airbus. En bas, Pascal Pastor, directeur général de Sabena Technics Toulouse. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco