ToulÉco

Publié le lundi 10 avril 2017 à 21h00min par Philippe Font

Pourquoi Ethics Group lance son propre accélérateur d’entreprises

article diffusé le 8 mars 2017

Ethics Village devrait accueillir une quinzaine de sociétés en voie de croissance économique. Cette nouvelle initiative dans le paysage de l’incubation d’entreprise s’accompagne de conseils en marketing, en communication et en ressources humaines.

Ethics Group n’en finit pas de diversifier ses activités. L’entreprise basée à Blagnac qui s’était positionnée il y a quelques mois sur le rachat de la société Zodiac a présenté mercredi 8 mars son offre destinée aux entreprises innovantes : l’écosystème baptisé « Ethics Village » va être ouvert en avril 2017 afin d’accueillir des jeunes sociétés en voie de développement.

« Nous nous situons entre l’incubateur et l’autonomie complète. Entre les deux, il y a un maillon qui n’existe pas encore et que nous voulons proposer », explique le PDG d’Ethics Group Thierry Pédeloup. Le groupe composé de cinq sociétés, B&T associés, Merlane, Parménion, Motive et Digismart, et spécialisées dans le conseil aux entreprises a réalisé un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2016.

300.000 euros de fonctionnement par an

Le nouveau bâtiment d’Ethics Group est baptisé L’Escadrille et a été construit par Midi 2i pour un prix de 3,6 millions d’euros. Sur les 2500 m² de locaux, 1000 m² seront consacrés à l’accueil de huit à dix sociétés « parvenues à une étape clé de leur développement ». Les postulants doivent afficher au moins un an de maturité de leur projet et s’acquitteront d’un loyer « à un prix du marché compétitif », ajoute Thierry Pédeloup. Certaines s’installeront au sein de l’Ethics Village (l’entreprise va consacrer 300.000 euros pour son fonctionnement) après avoir été « couvé » au sein du Village by CA sur les allées Jules Guesde : les deux entités ont signé un partenariat.

« Nous avons baptisé cet environnement biotope car c’est un endroit où les entreprises, les biotopeurs donc, pourront continuer à grandir grâce aux différentes expertises que nous leur proposerons : des ressources humaines, du marketing, du juridique et de la finance. Nous ne voulons pas être seulement un endroit où les sociétés viennent pour réaliser des levées de fonds », complète Thierry Pédeloup qui insiste sur l’adhésion des nouveaux arrivants au mouvement défendu et prôné par Ethics Group, « The Good Company ».

« Cette initiative va nous permettre de continuer à faire bouger les lignes avec bienveillance, d’agir au niveau de nos entreprises et de prendre nos responsabilités pour aider à transformer la société », veut encore croire le PDG d’Ethics Group qui n’exclut pas de décliner d’autres Ethics Village dans la région Occitanie.
Philippe Font

Sur la photo : Thierry Pédeloup a lancé l’appel à candidatures pour les sociétés souhaitant intégrer l’Ethics Village. Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco