ToulÉco

Publié le mardi 29 mars 2011 à 20h33min par Agnès Fremiot

Pourquoi l’entreprise doit-elle exploiter les talents de ses collaborateurs ?

Françoise Gimeno, dirigeante de la société D’oxygène², spécialisée en corporate coaching et optimisation des ressources humaines en entreprise, invite les lecteurs de ToulÉco à s’interroger sur une notion parfois sous-estimée dans l’entreprise, celle du talent.

Comment définiriez-vous la notion de talent ?
Cinq composantes permettent de déceler un talent : la faisabilité, la facilité, la reproduction, le plaisir et la reconnaissance.
La faisabilité : J’ai toujours su le faire. Ce n’est pas de l’acquis, mais de l’inné. Même développé ou découvert, ce talent est en moi.
La facilité : Je le fais avec facilité. Je le fais bien à chaque fois.
La reproduction : C’est quelque chose que je sais reproduire. Ce n’est pas une réussite isolée. Je peux en donner plusieurs exemples.
Le plaisir : Cette activité me donne du plaisir. Ce plaisir est lié à la facilité. L’effort que je peux avoir à faire ne « mange » pas toute mon énergie. Quand je le fais, je n’ai pas de doutes, mais au contraire, de la satisfaction.
La reconnaissance : Je suis reconnu par les autres quand j’effectue cette tâche. Mon talent dans un domaine précis signifie que j’ai une facilité dans ce domaine et que les autres la reconnaissent.
Le talent est quelque chose de vu, de ressenti, d’entendu par les autres avec évidence. (Source « Petit Cahier d’exercices pour découvrir ses talents cachés » Editions Jouvence)

Quel est l’intérêt pour l’entreprise d’exploiter « les talents » de ses salariés ?
Les entreprises ont tout intérêt à repérer les talents de leur collaborateurs afin d’organiser au mieux la répartition des rôles de chacun. N’oublions pas que dans le talent il y a une notion de plaisir et qu’à ce titre, le management par le talent est aussi vecteur de motivation et de reconnaissance. Une équipe talentueuse est sans aucun doute une équipe qui va de l’avant.
Une récente étude menée par le cabinet Towers Watson démontre que seules 26 % des entreprises estiment avoir les moyens de séduire de nouveaux talents. On comprend donc mieux l’enjeu de la mise en valeur des talents. Autrement dit doit-on aller les chercher ailleurs ou tenter de faire apparaitre les talents qui dorment dans chacun des collaborateurs ?

Que se passe-t-il si le salarié n’exploite pas son talent ?
Le talent se cultive. Il arrive parfois que de jeunes personnes soient douées dans certains domaines, mais parce qu’elles ont été influencées, soit par un tiers ou plus simplement par la difficulté de faire des choix, elles s’orientent vers des domaines soit plus valorisants ou plus attractifs pour leur avenir professionnel. Alors peu à peu leurs talents vont s’atténuer pour parfois ne plus être perceptibles.
Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui finissent par s’ennuyer dans leur travail ne retrouvant pas la notion de plaisir. Elles sont amenées à bouleverser leur choix dans leur métier. Elles finissent par se reconvertir. Quand ceci arrive c’est bien parce que ces personnes se sont donné la chance d’écouter leur plaisir de faire. Parfois des personnes passent des années à réussir dans un métier pour lequel elles n’étaient pas forcément faites et finissent par y trouver du plaisir.
Le jour où elles se retrouvent à la retraite, elles prennent un autre chemin, celui pour lequel elles vont essentiellement chercher la notion de réussite, de reconnaissance, de facilité et de plaisir.
Un talent se cultive mais auparavant il se découvre.

Un exemple ?
Elias, qui a travaillé dans des grands groupes européens griffonnait un jour sur un papier en attendant son épouse. Cette dernière surprise du résultat l’a encouragé à peindre. Depuis, Elias peint et le talent qu’il a mis a jour lui permet de nouveaux contacts, de nouveaux projets, de nouvelles perspectives… Voici en illustration l’une de ses œuvres.

Françoise Gimeno souhaite inviter dans cette rubrique les lecteurs de ToulEco à réagir et témoigner sur ses interventions. Elles vous propose donc de débattre sur le talent dans les commentaires de ce billet.

1 Commentaire

Répondre à cet article