ToulÉco

Publié le jeudi 19 juillet 2018 à 19h00min par Armelle Parion

Evenementiel. Comment Privateaser va ouvrir sa plateforme de réservation en ligne aux entreprises

Article diffusé le 2 mai 2018

La start-up, fondée en 2014 à Montauban, vient de lever 10 millions d’euros et poursuit sa croissance prometteuse. Elle propose une plateforme pour privatiser un bar, un restaurant ou une salle, et souhaite étoffer son offre à destination des entreprises.

« Le marché de l’événementiel pour les entreprises représente 20 milliards d’euros rien qu’en France, et une centaine en Europe. Il est concurrentiel et assez profond donc nous ne voyons pas de limite à notre développement pour l’instant », confie sans détour Nicolas Furlani, président et cofondateur de Privateaser. La plateforme, sorte de Airbnb des bars, des restaurants et des salles, rassemble plus de 3.000 lieux privatisables pour un événement.

Le Montalbanais de 27 ans a créé la start-up en 2014 avec deux anciens camarades de l’école Centrale, et le flair des trois jeunes hommes ne s’est pas démenti. L’entreprise refuse de communiquer sur son chiffre d’affaires exact, mais elle confirme qu’il est de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros, pour une croissance à trois chiffres. Elle vient de réaliser une levée de fonds de 10 millions d’euros (auprès de Serena Capital, ISAI, FJ Labs et Kerala Capital), la troisième de son histoire.

Deux millions d’utilisateurs et 4000 entreprises

La start-up récupère une commission (entre 10 et 15%) sur chaque réservation. Depuis 2014, plus de deux millions de personnes et plus de 4000 entreprises ont utilisé la plateforme Privateaser. Sa stratégie est de renforcer son segment « entreprises », en fidélisant les clients. « Pour cela, nous souhaitons créer un logiciel qui aidera les services achat des entreprises à gérer sur un seul système toutes leurs dépenses dans l’événementiel », détaille le dirigeant. La plateforme est déjà utilisée pour des événements rassemblant aussi bien 20 à 30 collaborateurs dans un bar, que 300 à 500 personnes à la Géode ou au Grand Rex.

Implantation à Madrid et à Londres

Privateaser a démarré en développant son service dans l’ex région Midi-Pyrénées, auprès des particuliers. Cette année, c’est du côté des entreprises, et en Ile de France en particulier, où le prix du foncier et donc des locations est bien plus élevé, que se concentre la stratégie, avant d’attaquer la province et les grandes villes européennes.

« Nous avons démarré avec Madrid en septembre 2017 et cherchons à nous consolider en Espagne, avant de nous implanter à Londres, d’ici début 2019. Mais il reste aussi un grand chantier BtoB en France. Tous les types d’entreprises peuvent être intéressées, que ce soit pour des journées d’études entre collaborateurs ou pour les cocktails clients des grandes entreprises », affirme Nicolas Furlani.

Pour accompagner ce développement, le nombre de collaborateurs de Privateaser, va doubler d’ici 18 mois, pour passer de 40 à 80. L’entreprise recrute des développeurs et des commerciaux.
Armelle Parion

Sur la photo, de gauche à droite, les trois fondateurs : Raphaël Kölm, Nicolas Furlani, Alexandre Paepegaey. Crédit photo Privateaser.