ToulÉco

Publié le dimanche 8 septembre 2019 à 19h00min par Sophie Arutunian

Rentrée économique : le Medef 31 optimiste mais vigilant en vue des municipales

Les entreprises d’Occitanie, tous secteurs confondus, ont enregistré une activité en hausse de 2 % en 2018 selon le Medef 31. Le syndicat patronal, optimiste pour la fin de l’année 2019 et le début de 2020, annonce néanmoins qu’il sera très attentif sur les sujets portés pendant les (...)

C’est l’une des traditions de la rentrée de septembre dans le monde économique toulousain : le Medef 31 a présenté le 5 septembre la nouvelle édition (la 32e) de son guide des entreprises, le Top Économique. La sortie de ce guide a été l’occasion de faire un point de conjoncture qui s’est avéré assez positif : « Tous secteurs confondus, l’activité des entreprises d’Occitanie a progressé de 2 % en 2018 et sur trois ans, le chômage a baissé, passant de 11,9 % à 10,3 % de la population active », se réjouit Pierre-Marie Hanquiez, président du Medef de Haute-Garonne. Des progrès très inégalement répartis sur le territoire puisque sans surprise la Haute-Garonne et l’Hérault où se trouvent les métropoles, concentrent l’essentiel de la croissance des effectifs.

Selon un sondage réalisé par l’organisation patronale pendant l’été et auquel 150 entreprises ont répondu, le moral des entrepreneurs serait plutôt bon : 38 % d’entre eux considèrent que le premier semestre 2019 a été excellent (croissance de plus de 10 %) ou très bon (entre 5 et 10 %) par rapport à la même période de l’année dernière. 8 % des entreprises ayant répondu estiment en revanche que leur croissance a été très mauvaise, avec une baisse supérieure à 10 %.
Parmi les sujets de préoccupation, ces sont les difficultés de recrutement, les lourdeurs administratives, et la fiscalité pouvant gréver la compétitivité qui reviennent le plus. La commande publique est également scrutée de près.

Les municipales suivies de près

« Sur ces sujets, le Medef 31 portera la voie des entreprises pendant les municipales », assure Pierre-Marie Hanquiez. Nous serons là, nous serons force de proposition. Je rappelle que les entreprises représentent plus de 50 % du budget de la métropole toulousaine ». Qu’il s’agisse d’emploi, de fiscalité locale, d’attractivité ou de mobilité, les sujets qui animeront les municipales sont nombreux à concerner directement les entreprises. Le Medef 31 s’est déjà positionné favorablement pour la troisième ligne de métro.
Sophie Arutunian

Sur la photo : Pierre-Marie Hanquiez, président du Medef 31. Crédit : Quentin Buttin - ToulÉco.

P.S. :

« L’emploi est la préoccupation première de nos entreprises », assure Pierre-Marie Hanquiez. Sur ce front, on note que 46 % des entreprises ayant répondu au sondage de Medef 31 envisagent entre une et quatre embauches en CDI au second semestre 2019. 33 % ne pensent pas recruter du tout. 13 % pensent qu’elles proposeront entre cinq et dix-neuf postes. Enfin, elles sont 8 % à envisager plus de vingt embauches d’ici la fin de l’année.