ToulÉco

Publié le mercredi 26 juin 2019 à 18h35min par Martin Venzal

Rue Ozenne, le Crédit Agricole Toulouse 31 soigne ses clients de banque privée

Le site est exclusif et chargé d’histoire. Il vient de bénéficier de 2 millions d’euros de travaux pour permettre à ses équipes de mieux adresser les clients entreprises et banque privée. Objectif pour le Crédit Agricole Toulouse 31 : jouer la synergie.

Poutres apparentes, bureaux blancs et vitrés, parquet en chêne et photos signées en noir et blanc. Bienvenue à l’hôtel Dahus, écrin rénové des activités professionnelles du Crédit Agricole de Toulouse Haute-Garonne. Plus de deux millions d’euros de travaux ont été investis dans cet immeuble classé de la rue Ozenne de Toulouse. Et si l’édifice a vécu plus de 500 ans d’histoire de la ville, il n’a au final pas pris une ride. « Nous sommes dans l’ancien siège du Crédit Agricole, de 1924 à 1973 », raconte Robert Conti, président du Crédit Agricole Toulouse 31. « A l’époque, 70% de la population locale travaillait dans l’agriculture… Ici étaient aussi abrités la MSA, la Mutuelle sociale agricole et la maison de l’agriculture. »

L’hôtel Dahus fait partie de la centaine d’agences que la banque s’est donnée pour mission de rénover sur son territoire dans les quatre ans, et qui au final va nécessiter cinquante millions d’euros. « Ces montants ne tiennent pas compte de la rénovation de notre siège social, place Jeanne d’Arc, et dont le ré-emménagement est prévu pour novembre », complète Nicolas Langevin, directeur général du Crédit Agricole Toulouse 31. « Si nous investissons autant sur la rénovation de nos agences, c’est parce que nous voulons rester ancrés sur notre territoire. »

Quinze recrutements spécifiques

Une centaine de collaborateurs ont donc réintégré l’immeuble de la rue Ozenne. Celui-ci accueille notamment la partie centre d’affaires, où sont gérées les actifs des entreprises qui font plus de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires ; ainsi que l’agence entreprises (entre 3 et 30 millions d’euros) et enfin la partie grandes entreprises (30 millions d’euros et plus). « Cela représente au total quelque 900 entreprises », complète Philippe Crinière, directeur entreprises et banque privée du Crédit Agricole Toulouse 31. « Nous avons aussi l’agence développement immobilier des territoires et des équipes technologiques. »

Sur la partie banque privée, le CA31 compte 2300 clients dont 600 dirigeants d’entreprises et 1700 familles. Quatre-vingt conseillers et collaborateurs seront chargés de les chouchouter, dont une quinzaine a été spécialement recrutée. La formation des équipes fait aussi partie des efforts de l’enseignement bancaire. Des investissements jugés stratégiques. « Ici, nous misons sur le marché de la banque privée en recrutant plus », confirme Nicolas Langevin. « Le lien entre banque privée et clients entreprises est évident, d’où notre volonté de profiter de la synergie entre les deux structures.

L’hôtel particulier Dahus s’intègre donc pleinement dans la stratégie de rénovation des agences du CA31. Mais même chargé d’histoire, le site garde quelques secrets, à commencer par sa mythique salle des coffres, bien à l’abri derrière les briques roses.
M.V.

Sur les photos :en haut : l’intérieur de l’Hôtel Dahus a nécessité 2 millions de travaux et rénovation. En bas : Nicolas Langevin, directeur général du Crédit Agricole Toulouse 31. Photo DR.