ToulÉco

Publié le mardi 27 décembre 2016 à 18h54min par Julie Rimbert

Safran inaugure son nouveau site étendard à Toulouse Blagnac

article diffusé le 27 septembre 2016

Safran a regroupé toutes ses activités proche du siège d’Airbus Group et de l’aéroport. Deux ans après la pose de la première pierre, Philippe Petitcolin, DG du groupe aéronautique, a inauguré le nouveau site sur la zone d’activités d’Andromède.

Implanté depuis 1852 en Occitanie, Safran est le troisième employeur de la région dans le secteur aéronautique, avec plus de 3.200 salariés. Moteurs, câblages, bureaux d’études, propulsion spatiale ou trains d’atterrissage, le groupe est leader sur différents marchés de ce secteur. Le nouveau site toulousain de 25.000m2 accueille 1.300 personnes, jusqu’alors dispersées dans divers zones de l’agglomération. Il abrite désormais le bureau régional Safran, les centres de service partagés du groupe (paie,achats), le siège de Safran Electrical & Power et ses laboratoires de recherche pour l’avion plus électrique, le siège et les bureaux d’études de Safran Engineering Services et les antennes locales de Safran Electronics & Défense et Safran Aircraft Engines.

« Avec ce site, nous sommes là où s’écrit de plus en plus l’histoire aéronautique européenne », souligne André Guiraud, directeur régional de Safran. « Il permet de rapprocher le groupe des entités locales et d’être au plus près de nos clients ».

Labos, centre de formation et bureaux d’études

Le site toulousain héberge notamment des laboratoires Recherche & Technologies dédiés à la recherche sur l’avion plus électrique. Ils planchent sur des technologies de rupture au service de l’industrie. « Nos clients sont Airbus, Dassault Aviation, Boeing ou encore Embraer pour qui nous élaborons la recherche et le développement de demain », explique Sébastien Jaulerry, directeur général Safran Electrical & Power. « Le câblage est un produit compliqué lié à la configuration des avions, tous différents. Pour trouver les technologies de demain, nous travaillons notamment avec des start-up en Open Innovation ». Le laboratoire développe par exemple une solution pour localiser rapidement les défauts de câblage basée sur une technologie de health monitoring, couplée à de la réalité augmentée, qui permet de faciliter les opérations de maintenance.

Le nouveau site rassemble de nombreuses compétences sous une bannière commune : centre de formation technique aux métiers de monteur câbleur aéronautique, monteur système et contrôleur, laboratoire dédié à la fabrication, l’industrialisation et au développement de calculateurs, commandes de vol et logiciels ou encore une école industrielle, etc. « Le nouveau site de Safran à Toulouse contribue à accélérer notre développement en France et à l’international », a déclaré Philippe Petitcolin. « Il doit accroître toujours plus la notoriété du groupe et renforcer le sentiment d’appartenance des collaborateurs en favorisant le décloisonnement, les projets transverses et les coopérations ».
Julie Rimbert

Photos Rémy Gabala - ToulÉco