ToulÉco

Publié le lundi 14 mai 2018 à 20h45min par Philippe Font

Depuis Toulouse, SoCute Models veut aussi shooter les entreprises

L’agence qui propose aux aspirants mannequins de se confectionner un book s’est intallée il y a quelques mois à Toulouse. L’agence créée par Yann Dahan souhaite diversifier son activité et s’installer dans de nouvelles villes.

Se bâtir un book professionnel afin de prospecter ensuite les agences de mannequinat, retrouver une confiance en soi ou tout simplement alimenter ses réseaux sociaux. Tels sont les objectifs de SoCute Models, agence installée dans le centre-ville de Toulouse depuis fin 2016. Elle s’adresse aux jeunes femmes et aux jeunes hommes souhaitant poser devant l’objectif d’un photographe professionnel en échange d’un book professionnel pour moins de 300 euros.

A l’origine du concept se trouve un homme, Yann Dahan, 31 ans. Ancien pensionnaire de Toulouse Business School (TBS), le jeune entrepreneur de 31 ans s’était fait connaître en 2014 en créant la start-up Propulseur de talents qui proposait aux artistes en herbe de poster sur le Web des vidéos de leurs chansons, sketches ou danses. « Avec SoCute Models, c’est un peu le même concept », affirme le jeune entrepreneur qui précise que son entreprise est différente des agences de mannequinat classique.

Se diversifier dans le BtoB

« Nous sommes spécialisés dans les services liés au développement des modèles au travers d’expériences photos, vidéos et coaching professionnels », poursuit Yann Dahan. Depuis son ouverture, près de 200 jeunes garçons et filles sont passés devant l’objectif du photographe professionnel de l’agence. « La première étape est un entretien pour connaître les aspirations des personnes, puis on passe au maquillage et enfin le shooting. Le fait d’être dans une structure bien identifiée rassure les parents ».

Yann Dahan souhaite diversifier son activité en l’axant sur le BtoB. « Nous ciblons les entreprises locales et régionales pour leurs sites web, leurs réseaux sociaux, leurs brochures en mettant en avant leurs produits. » Une activité complémentaire avec celle des modèles et qui, à terme, devrait s’équilibrer selon son fondateur. Encore peu important, avec moins de 100.000 euros, le chiffre d’affaires de SoCute Models devrait s’amplifier avec l’ouverture de nouvelles villes. Celles de Bordeaux, Lyon, Nantes et Rennes sont programmées pour les années à venir.
Philippe Font

Sur la photo : Une aspirante mannequin prend la pose dans les locaux de SoCute Models. Crédits : DR