ToulÉco

Publié le lundi 18 juillet 2016 à 18h00min par Audrey Sommazi

« Avec Space, nous avons réduit les retards de livraison de 55 % dans l’industrie aéronautique »

article diffusé le 20 mars 2016

Pour accompagner la hausse des cadence de production, les PME de la filière aéronautique doivent être à la hauteur. L’association Space est maître d’œuvre du programme de soutien Performances industrielles 1. Explications avec Christophe Cabaret, son directeur des opérations.

Comment est né Space (Supply chain progress toward aerospace community excellence) ?
Cette association est fondée en 2007 par les grands donneurs d’ordre, une quinzaine au total, dont Airbus et Safran en tête, rejoints par Thales, Dassault Aviation, Liebherr ou encore Latécoère. Car à cette date, Airbus et Safran étaient dans un contexte de rationalisation et de modification de la supply chain. Cette dernière rencontrait des faiblesses industrielles comme des retards de livraison. Space a alors mis en place des services (formations, coaching) pour faire progresser la compétitivité des entreprises sous-traitantes (PME et TPE de rang 2 et plus) en améliorant la gestion de la production et le process, ainsi que les relations avec les donneurs d’ordre. Ces derniers ont mis à disposition de leurs fournisseurs des consultants chargés de mener une expertise de dix et trente jours.

Et c’est ainsi que le plan Performances industrielles a été lancé ?
Pas tout à fait. Avec le soutien de l’État, nous avons lancé dès 2010 une première opération pilote dans les deux régions Aquitaine et Midi-Pyrénées. Aerolean’K, avec un budget de 1,3 million d’euros, a permis de toucher cinquante-sept PME et onze donneurs d’ordre, que nous avons organisés en grappe (entité composée de six PME et d’un donneur d’ordre, NDLR). Nous avons aussi lancé un projet sur le même modèle en Loire-Atlantique. En 2012, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales, le Gifas, a décidé de porter ce projet régional à l’échelle nationale avec le plan Performances industrielles 2014-2016, doté d’un budget global de 22,9 millions d’euros, dont 6 millions de l’État, 3,3 millions du Gifas et 11,4 millions de la part des entreprises.

Quels sont les résultats ?
Le contrat est rempli. A ce jour, 69 grappes se sont constituées regroupant 404 PME, dont 16 en Midi-Pyrénées composées d’une centaine de PME. Nous avons déjà constaté des premiers résultats sur 86 PME : la réduction des retards de livraison est de 55 %.

Et il y aura un Performances industrielles 2 ?
Le principe a été voté par le bureau du Gifas en janvier 2016. L’idée serait d’engager 200 à 250 entreprises dans le nouveau programme, majoritairement des PME ayant participé au premier volet. La recherche des fonds est en cours. Dans la continuité de nos actions engagées, nous avons mis en place onze nouveaux programmes de formation et des « space share », des clubs qui regroupent une quinzaine d’entreprises, pour échanger sur les bonnes pratiques.
Propos recueillis par Audrey Sommazi

Sur la photo : Christophe Cabaret, directeur des opérations chez Space, association dont le siège est à Blagnac. Crédit : Kevin Figuier - ToulÉco