ToulÉco

Publié le dimanche 7 juillet 2019 à 18h19min

Tarek Bouslama, itinéraire d’un « self made man »

Publirédactionnel en partenariat avec

Cinq ans après avoir créé sa propre entreprise de conseil en patrimoine, Tarek Bouslama mesure le chemin parcouru. Sa société Casoxia compte 3500 clients et affiche un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros.

Tous les chemins mènent au conseil en patrimoine. Tel pourrait être l’adage de Tarek Bouslama, 37 ans, fondateur du groupe Casoxia en 2014. « J’ai suivi des études d’histoire à Créteil pour devenir enseignant mais j’ai finalement pu intégrer un grand groupe parisien de gestion de patrimoine. Huit mois plus tard, je créais ma propre structure », résume le jeune chef d’entreprise.

Le groupe Casoxia est désormais installé à Toulouse où le marché est plus ouvert. Fort d’une vingtaine de conseillers, le groupe compte 3500 clients et affiche un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Tarek Bouslama est l’exemple même du “self made man”. Passionné par la politique – le jeune chef d’entreprise a d’ailleurs été conseiller municipal à Chennevières-sur-Marne (Val de Marne) –, il s’accomplit aujourd’hui dans l’entrepreneuriat : « Ce que j’aime dans cette aventure, c’est d’être parti de rien, j’ai toujours cultivé le dépassement de soi. Pour moi, tout le monde a une chance ; j’ai su saisir la mienne », raconte-t-il.

« Notre clientèle va du chef d’entreprise au salarié en passant par les professions libérales. Nous souhaitons que tout le monde ait accès à nos offres et mettons donc tout en oeuvre pour démocratiser le conseil. Notre groupe est constitué de plusieurs structures dédiées aux différents aspects de la gestion de patrimoine : épargne, placement, retraite, optimisation fiscale, investissement, immobilier », souligne Tarek Bouslama. Partenaire du TFC, l’entrepreneur a pour objectif de développer son activité dans le sport puisqu’il a créé une cellule réservée exclusivement aux sportifs professionnels afin de les conseiller sur leur patrimoine, mais aussi de les aider dans leur quotidien via une conciergerie. Tarek Bouslama ne se fixe aucune limite. « A long terme, je souhaite que Casoxia soit implanté dans tout le sud de la France ».
Photo ToulÉco - DR

1 Commentaire

  • Le 5 septembre à 10:42 , par Marc DE KETTELBUTTER

    Le gérant de cette Société, Monsieur Tarek BOUSLAMA, est un escroc. Il tenait en région parisienne une autre société (TEESA) sous la gérance de son frère ; ils ont été mes locataires durant pratiquement 1an et demi, période durant laquelle ils n’ont bien sur pas payé leurs loyers. Il me semble inconcevable pour votre image de marque de cautionner ce type d’individu.