ToulÉco

Publié le lundi 27 août 2018 à 19h00min par Johanna Decorse

Techno. Le robot Ziggy entre au service d’Eurécia

Article diffusé le 11 avril 2018

L’éditeur de logiciels Eurécia vient d’intégrer le robot Ziggy, développé par les étudiants toulousains de l’Upssitech. Cette nouvelle recrue est censée assister les services ressources humaines et communication dans leur tâches quotidiennes.

Après six mois de développement, Ziggy, la nouvelle recrue d’Eurécia, a rejoint depuis le début du mois de mars les équipes de l’éditeur de logiciels de gestion des ressources humaines, basé à Castanet. Version améliorée de Pepper, le robot interactif conçu par la société française Albedaran et commercialisé aujourd’hui par le géant japonais Softbank, cet humanoïde d’1,20m monté sur roues sera bientôt chargé d’accueillir les nouveaux salariés et les visiteurs d’Eurécia. Gadget ou pari d’avenir ? Pascal Grémiaux, président-fondateur de la société demande à voir.

« L’arrivée des robots dans notre quotidien alimente de nombreux débats. Pour certains, c’est génial dans la mesure où ils évitent aux hommes des tâches répétitives et améliorent le quotidien. Pour d’autres, c’est une menace pour l’emploi. Nous avons voulu nous faire notre propre idée, voir quelle place pouvait avoir un robot dans une société de services et tester sa valeur pour la performance et le bien-être des salariés », explique le dirigeant. C’est dans cette optique qu’Eurécia s’est rapproché de l’Upssitech, l’école d’ingénieur de l’université Paul Sabatier.

Trouver des usages

Durant un semestre vingt-deux étudiants de troisième année de la filière Systèmes robotiques et interactifs, ont incrémenté les capacités du robot pour l’adapter aux besoins spécifiques d’Eurécia et aux attentes exprimées par ses équipes. Ils ont notamment porté leurs efforts sur l’intéraction vocale, la reconnaissance faciale et ont installé les fonctionnalités liéés à l’accueil du public.

Capable de réserver un taxi ou une table dans un restaurant, Ziggy doit aussi parvenir à centraliser la liste des achats, à aider à l’organisation d’événements. Il est également censé pouvoir bientôt « sonder l’humeur des salariés » grâce à des émoticônes à cocher sur sa tablette et échanger avec eux de manière « naturelle, fluide et intelligente ». « Ziggy a un énorme potentiel mais nécessite encore beaucoup de travail. L’objectif pour nous est de faire le lien entre le champ des possibles et le champ de l’utile, trouver des usages qui ont une valeur pour les salariés dans l’environnement professionnel », précise Pascal Grémiaux.

Première sortie

D’où la présence pendant six mois d’un étudiant-stagiaire de l’Upssitech qui va continuer à tester le robot dans des conditions réelles d’interaction avec le personnel et les visiteurs afin de le rendre opérationnel après l’été. Pour Eurécia, l’idée est aussi de profiter de cette expérimentation pour développer des partenariats avec des laboratoires de recherche dans l’optique de « mettre la robotique au service des RH et des relations entre les salariés ».

Des projets qui, s’ils étaient concluants, pourraient déboucher sur le développement de logiciels conçus par Eurécia et adaptables sur des robots Pepper. D’ici là, Ziggy effectuera « sa première sortie publique » du 20 au 22 mars à Paris au salon Solutions ressources humaines, durant lequel il sera chargé de présenter la société toulousaine.
Johanna Decorse

Sur la photo : Le robot Ziggy, développé à Toulouse par les étudiants de l’UPSSITECH, accueillera bientôt les visiteurs d’Eurécia. Crédits : DR